Brexit : que signifie la "Sortie" pour les marchés ?

Alors que les votes du référendum sur le Brexit étaient encore en train d’être comptabilisés, les turbulences sur le marché des devises témoignaient à quel point les traders se sont positionnés à tort jusqu’au jour du référendum.

Brexit : que signifie la "Sortie" pour les marchés ?

Dès 5 heures en Asie ce vendredi, les derniers sondages penchaient encore pour le «maintien» avec de brefs commentaires de la part du leader du UKIP, le parti pro- Brexit, Nigel Farage allant dans ce sens.

La livre sterling s’est écroulée, chutant de plus de 11% face au dollar, au plus bas depuis 1985. Les actifs qui font office de valeurs refuges ont été très recherchés. L’or, le JPY, le CHF et le dollar ont connu des gains massifs. Curieusement, nous avons vu le GBP plutôt bien récupérer dans les premières heures après l’ouverture des marchés londoniens, ce qui nous amène à nous demander si les banques centrales n’auraient pas défendu leurs monnaies.

Selon Bloomberg, la Banque nationale suisse (BNS) est intervenue sur le marché du Forex pour freiner le renchérissement du franc suisse. Le yen japonais s’est également éloigné du niveau psychologique des 100.

Néanmoins, les indices européens ont connu de fortes pressions tout au long de la journée. Les indices boursiers européens ont plongé dans les premiers échanges, le DAX a été l'un des indices les plus touchés. La prochaine question que les investisseurs vont se poser est : que va-t-il se passer la semaine prochaine ? 

Le Premier Ministre Britannique David Cameron a annoncé qu'il démissionnerait d’ici le congrès du parti conservateur en octobre prochain et a déclaré catégoriquement que le Royaume-Uni avait besoin d’un nouveau leadership pour orienter le pays dans cette direction.

Plus généralement, nous pensons que l'Union européenne fait face à des risques politiques et économiques. Les acteurs du marché vont commencer à spéculer sur l'éventualité que des référendums similaires soient réclamés par certains membres mécontents de l'Union européenne. Selon un rapport de HSBC, les pays qui ont une opinion négative sur l’Union européenne sont Chypre, l'Autriche, la Grèce et la République tchèque.

Les économies européennes ainsi que l’UE et les valeurs européennes seront durement touchées par le sentiment grandissant que nous pourrions voir cette contagion démesurée se répandre dans l'UE. Cela signifie que l’aversion au risque va probablement dominer les marchés financiers la semaine prochaine. Les actifs qui font office de valeurs refuges seront probablement encore très recherchés.

Dans les semaines à venir, nous continuerons à surveiller les nouveaux développements sur le front du Brexit. Dans le même temps, les participants de marché devraient surveiller le forum de la BCE, que lequel la présidente de la Fed Janet Yellen, le président de la BCE Mario Draghi et le gouverneur de la BoE Mark Carney font partie des principaux orateurs. Leurs points de vue sur les implications de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne pourraient fournir des indices sur la façon dont les Banques centrales mondiales vont intervenir dans un avenir proche.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.