Les bourses européennes attendues en légère hausse à l’ouverture

En France, l’indice phare CAC 40 a fortement baissé vendredi (-2,82%) en clôturant à 4428,96 points, dans des volumes d’échange nourris de 4 milliards d’euros.

Les bourses européennes attendues en légère hausse à l’ouverture

Les autres indices européens ont suivi la même direction ; le DAX30 de Francfort a perdu -2,73%, le FTSE100 -1,27% et l’indice global Eurostoxx50 a reculé de -3,11% à 3028,21 points.

Aux Etats-Unis, le S&P500 a reculé de -0,51% à 2065,30 points, le Nasdaq Composite a abandonné -0,62% et le Dow Jones a perdu -0,32%.

Les indicateurs économiques en Europe publiés vendredi étaient pourtant rassurant globalement, les PIB français et en Zone Euro sont ressortis meilleurs que prévus (+0,5% au T1 pour la France contre +0,4% attendu, et +0,6% contre +0,4% pour la Zone Euro). Les indicateurs sur l’emploi étaient assez bons également, mais l’inflation est ressortie trop faible pour véritablement rassurer les investisseurs.

En revanche, aux Etats-Unis les chiffres sur la consommation ont été relativement mauvais, ce qui a fortement pénalisé les marchés puisque l’économie outre-Atlantique en est fortement dépendante.

Aujourd’hui, les marchés seront à l’écoute du discours de Mario Draghi et de celui du gouverneur de la Banque centrale suisse Thomas Jordan. La donnée économique majeure publiée dans la journée sera l’indice manufacturier ISM pour les Etats-Unis

Du côté des secteurs, la baisse est unanime en Europe. Les baisses les plus modérées ont concerné les Matériaux de base (-0,77%) et le secteur des Utilies (-0,84%). Les baisses les plus marquées ont été observées sur les équipementiers automobiles (-3,57%) et les banques (-3,17%).

Pour ce qui est des changements de recommandation des analystes, les principaux ont concerné Airbus Group, que JP Morgan a dégradé à neutre en passant son objectif de 78 à 72 euros.

Vinci a vu l’avis de Barclays passer à « Pondération en ligne » avec un cours cible en hausse de 3 euros à 71 euros.

Sur ArcelorMittal, Exane BNP Paribas vise désormais 5 euros et est passé à « neutre ».

Société générale conserve son biais « achat » sur Suez Environnement mais abaisse son objectif de cours à 17,50 euros.

Sur le marché des changes, l’euro face au dollar a progressé de +0,80%, à 1,1448$ à la fin de la semaine dernière.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.