Les indices européens attendus en baisse modérée à l’ouverture

À Paris, l’indice CAC 40 a terminé la séance quasiment stable à 4557,36 points (-0,04%) dans des volumes d’échange modérés de 3,5 milliards d’euros.

Les indices européens attendus en baisse modérée à l’ouverture

Sur les autres places boursières européennes, les principaux indices ont suivi cette faible dynamique : le DAX30 a pris +0,21%, le FTSE100 était stable à +0,04% tandis que l’Eurostoxx50 s’est modestement replié de -0,16%.

Sur les marchés américains, les indices ont reculé ; le S&P500 a perdu -0,92%, le Dow Jones a baissé de -1,17% et le Nasdaq Composite de -1,19%.

Les marchés ont d’abord accusé le coup des nouvelles en provenance du Japon, en ouvrant nettement en baisse hier matin. Ils ont progressivement regagné du terrain sur la deuxième partie de la journée pour presque terminer à l’équilibre.

Pendant la nuit de mercredi à jeudi, la BOJ a surpris les intervenants asiatiques en n’allant pas plus loin dans ses mesures de soutien monétaire. La correction a ainsi été vive sur les indices asiatiques et s’est propagée sur l’Europe à l’ouverture des marchés.

Aux Etats-Unis, les estimations de croissance du PIB ont été légèrement inférieures aux anticipations (+0,5% contre +0,7% attendu). Les valeurs technologiques ont eu tendance à tirer les indices vers le bas aux Etats-Unis, comme Apple qui marque au premier trimestre 2016 la première baisse de ses ventes d’IPhone (-16%).

La séance d’aujourd’hui sera dénuée de données économiques majeures ; nous relevons tout de même le PIB canadien mensuel, attendu en recul de -0,1% par les économistes.

Pour ce qui est des changements de recommandation des analystes, la pétrolière française Total a été au centre de l’attention ; Exane BNP Paribas conserve son avis à « sous-performance » mais passe son objectif de 33,02 à 35 euros. Crédit Suisse garde son avis à « surperformance » tout comme RBC, mais modifient leurs cours cibles de 44 à 46 euros pour la banque française et de 46 à 48 euros pour son homologue canadien. Jefferies est passé de « achat » à « conserver » sur le titre, et vise désormais 43 euros. Le cours de l’action a progressé légèrement hier (+0,34%).

Sur Saint-Gobain, Société Générale a augmenté son objectif de 39 à 43 euros, de même pour Goldman Sachs (de 39,40 à 39,90 euros) et pour Barclays (de 37 à 39 euros). Le titre a baissé de -0,89%.

HSBC vise à présent sur Michelin 100 euros, en dégradant son avis de « achat » à « conserver ». L’action du groupe a perdu exactement 2,00%.

Pour Cap Gemini, Credit suisse a relevé son objectif de 84 à 89 euros en conservant son avis à « surperformance », City group porte le sien de 95 à 96 euros. Le cours du titre a perdu -0,97%.

La banque d’investissement australienne Macquarie a ajouté Peugeot a sa liste de « valeurs préférées ». Le cours de l’action a gagné +2,91% hier.

Sur Valeo, HSBC est passé de « conserver » à « achat » et a sensiblement monté son cours cible de 135 à 155 euros. Valeo a progressé de +1,69%.

STMicroelectronics a vu Credit Suisse abaisser son objectif de 5 à 4,50 euros, et JP Morgan a modifié le sien dans le même sens (de 6,50 à 5,60 euros). Le cours de l’action a baissé de 1,28%.

Sur le marché des changes, l’euro face au dollar a de nouveau progressé hier, en prenant +0,27% à 1,1356$. La paire dollar-yen a perdu -3,01% hier.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.