Fin de trimestre en baisse

Pour la dernière séance du premier trimestre, la Bourse de Paris marque le pas avec une baisse de -1,03% à 4398,81 points dans de faibles volumes d’un milliard d’euros, à 12h50.

Fin de trimestre en baisse

Les autres places européennes sont fébriles. Le Dax 30 recule de -0,56%. A Londres, le FTSE 100 cède -0,41% et l’Eurostoxx 50 abandonne -1,05%.

Plusieurs éléments expliquent le repli des marchés européens à la mi-séance, notamment le secteur bancaire. En effet l’indice STOXX Europe 600 Bank est plombé par les banques italiennes et espagnoles qui n’arrivent toujours pas à redresser leur situation.

La fébrilité des cours du pétrole pèse aussi. Hier, la variation des stocks de pétrole brut a affiché des divergences face au consensus, en conséquence l’or noir est reparti à la baisse. Ce matin, le Brent de la mer du Nord abandonne -0,40% à 39,88$ et le WTI américain cède -1,15% à 37,85$.

Du côté asiatique, la majorité des places boursières a clôturé à la hausse. Le Shanghai Composite a augmenté de +0,11%. Le Hang Seng 100 de Hong Kong a gagné +0,39%. L’indice japonais, Nikkei 225, a quant à lui, vu sa valeur baisser de -0,71%.

Sur le plan macroéconomique, l’indice des prix à la consommation a ralenti au mois de mars, de -0,1%, comme prévu pour la zone Euro. Au Royaume-Uni, la croissance du PIB a été révisée en hausse à +0,6% au quatrième trimestre, contre une estimation de +0,5%, et à +2,1% sur un an, contre +1,9%.

Du côté des statistiques, nous suivrons à 14h30 cet après-midi, la croissance du PIB canadien pour le mois de janvier attendue à 0,3%.

Du côté des valeurs, Les télécoms sont sous pression suite à l’absence d’accord entre Orange et Bouygues sur un éventuel rapprochement. Bouygues recule de -3,76% à 35,8€. Vivendi perd -2,27% à 18,49€. Orange cède -1,73% à 15,32€.

Du coté des hausses, ArcelorMittal signe la plus forte hausse. Le leader mondial de la sidérurgie a vu sa valeur grimper de plus 30% depuis le début de l’année. Ce matin, l’action a profité du passage de Berenberg de «conserver » à « achat » sur le titre, pour progresser de 2,16% à 3,93€. Même situation pour Klépierre, qui s’apprécie de +0,33% à 42,19€, suite au maintien du Crédit Suisse de la note du titre à « surperformance ». Valeo progresse de +0,62% à 137,30€.

Sur le marché des devises, l’euro prend des couleurs face au dollar, et progresse de +0,38% à 1,1380 USD.

Analyse réalisée en collaboration avec Day by Day.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.