Les marchés terminent en baisse en raison d'une rechute du pétrole

L’indice phare de la Bourse de Paris (CAC 40) a terminé en légère baisse mercredi (-0,18% à 4.423,98 points) dans un volume d'échanges faible de 2,9 milliards d'euros.

Les marchés terminent en baisse en raison d'une rechute du pétrole

Le marché parisien s'est montré peu actif tout au long de la séance, comme en témoigne la faiblesse du volume échangé, en l'absence de nouvelle économique majeure.

Parmi les autres marchés européens, Francfort a gagné 0,33% et Londres 0,10%. En revanche, l'Eurostoxx 50 a perdu 0,29%.

Le marché connaît une phase de consolidation depuis plusieurs séances avant un long week-end de Pâques où les marchés européens resteront fermés pendant quatre jours.

Hier, les indices actions ont été pénalisés par la baisse des cours du pétrole alors que les stocks de pétrole brut ont de nouveau battu un record la semaine dernière aux Etats-Unis en progressant bien plus que prévu.

Aux Etats-Unis, Wall Street a baissé hier, le Dow Jones a cédé 0,45%, le Nasdaq Composite s’est replié de 1,10% et l'indice S&P 500 a reculé de 0,64%, à 2.036,71 points.

Parmi les valeurs, Ingenico a bondi (+5,13% à 99,94 euros), le marché se montrant convaincu par le nouveau plan stratégique, qui prévoit un quasi doublement de son chiffre d'affaires, à 4 milliards d'euros, d'ici 2020.

Hermès a pris 2,78% à 320,00 euros, conforté par un bénéfice net en hausse de 13,2% en 2015, à 973 millions d'euros, et une progression de la marge du groupe à 31,8% malgré un impact défavorable des changes.

Les valeurs bancaires ont fait les frais de la prudence du marché. BNP Paribas a perdu 1,62% à 44,39 euros, Crédit Agricole 1,79% à 9,89 euros et Société Générale 2,67% à 34,24 euros.

Trigano a été recherché (+5,69% à 56,45 euros), après la publication d'un chiffre d'affaires en hausse de 30,1% pour le deuxième trimestre de son exercice décalé, à 310 millions d'euros, le numéro un européen du camping-car se disant optimiste pour les mois à venir.

Enfin, plusieurs valeurs dites défensives, qui sont privilégiées en cas d'incertitudes, ont résisté, comme L'Oréal (+2,23% à 158,00 euros), Pernod Ricard (+2,41% à 104,00 euros), Danone (+1,11% à 63,10 euros) et Essilor (+1,02% à 108,55euros).

Sur le marché des changes, l'euro baissait légèrement face au dollar, vers 08h00 à Paris ce matin, l'euro valait 1,1168 dollar, contre 1,1183 dollar hier à 23h00.

Analyse réalisée en collaboration avec Day by Day.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.