La campagne de référendum sur le Brexit est enfin lancée

La discussion autour de la position du Royaume-Uni au sein de l’Union Européenne est passée à la vitesse supérieure ce week-end.

La campagne de référendum sur le Brexit est enfin lancée

David Cameron est parvenu à un accord avec le reste des dirigeants de l’union, et si certains lui reprocheront son manque de robustesse, cela lui suffit pour appuyer sa recommandation de vote en faveur d’un maintien au sein de l’Union Européenne.

La décision de Boris Johnson de soutenir la campagne en faveur d’un retrait de l’Union, rejoignant ainsi Michael Gove et Chris Grayling - deux poids lourds parmi les ministres frondeurs - a quelque peu gâché le weekend du Premier Ministre. Le soutien d’une telle personnalité, que seul Nigel Farage pourrait éventuellement égaler en termes de visibilité auprès de la population britannique, est un tour de force significatif pour les partisans du Brexit et a légèrement augmenté les probabilités d’un vote en faveur d’un retrait de l’Union.

Jusqu’à présent, la réaction des marchés s’est limitée à la sphère du Forex, avec une livre sterling qui s’affaiblit face à plusieurs autres devises telles que le dollar US et le Yen japonais. Certains signes laissent toutefois penser que le marché obligataire britannique pourrait également subir des pressions. Pour le moment les investisseurs sont toujours enclins à acheter des obligations d’État britanniques et l’éventualité d’une augmentation des primes de risque reste relativement faible, mais cela pourrait changer à l’approche du referendum.

Les marchés actions n’ont globalement pas été affectés pour l’instant, ces derniers s’inquiétant davantage de la volatilité persistante des cours du pétrole et de la durabilité du rallye observé mi-février. Toutefois, à mesure que la date du plébiscite approche, de nombreuses sociétés fortement exposées aux marchés européens, telles que les banques et assurances, pourraient être mises sous pression.   

Le trade classique serait d’anticiper un renforcement du FTSE 100 (qui représente exclusivement des valeurs britanniques) et un affaiblissement du FTSE 250 mais tout comme pour le referendum écossais et les élections générales, il est encore trop tôt pour dire quel sera l’impact réel sur le marché des actions. 

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.