Respiration des marchés

L’indice phare de la Bourse de Paris a terminé hier sur une note légèrement positive (+0,15% à 4239,76 points), dans un volume d'échanges étoffé de 4 milliards d'euros.

Respiration des marchés

Sur les autres places européennes, la Bourse de Francfort a pris 0,92% et celle de Londres a perdu 0,97%. Par ailleurs l'Eurostoxx a fini à l'équilibre (-0,09%).

Après un léger repli de forme dans la matinée, la cote parisienne a repris sa marche en avant mais la publication de stocks de pétrole brut aux États-Unis, à leur plus haut niveau depuis plus de 85 ans, a sérieusement entamé l'enthousiasme.

Par ailleurs, les propos tenus par l'Iran mercredi, qui a manifesté sa bonne volonté pour stabiliser les prix au lendemain d'un accord sur un gel de la production entre d'autres grands producteurs, dont l'Arabie saoudite et la Russie, avaient en effet soutenu la hausse du baril et par la même occasion le moral des investisseurs en général.

Les opérateurs ont par ailleurs pu prendre connaissance du compte-rendu de la dernière réunion de la Banque centrale européenne qui a mis en lumière la volonté de l'institution de "trouver le bon équilibre entre le fait de signaler clairement sa complète capacité, sa volonté et sa détermination à agir" tout en évitant "que les marchés ne développent des attentes infondées ou excessives".

Du côté des indicateurs, les inscriptions hebdomadaires au chômage aux États-Unis ont à nouveau reculé de façon inattendue pour la deuxième semaine consécutive, revenant à leur plus bas niveau en quatre mois. L'indice composite des principaux indicateurs aux Etats-Unis (Conference Board) a reculé pour le deuxième mois consécutif.

La séance était par ailleurs marquée par une salve de publications de résultats d'entreprises.

Air France-KLM a bondi de 10,66% à 8,24 euros, grâce à des résultats annuels dans le vert, pour la première fois depuis 2008, avec un bénéfice net de 118 millions d'euros.

AccorHotels a progressé de 2,73% à 35,40 euros, malgré la publication d'un bénéfice net 2015 en dessous des attentes du marché, à 244 millions d'euros, en hausse de 9,4%, dans un contexte difficile pour le Brésil mais aussi le marché français, affecté par les attentats de novembre.

Ubisoft a décollé aussi de 11,08% à 22,31 euros, dynamisé par le projet de l'éditeur de jeux vidéo, qui fait face aux assauts de Vivendi, de quasiment tripler son résultat opérationnel en trois ans.

TF1 a lâché 6,91% à 9,28 euros, pénalisé pour sa prudence pour l'exercice en cours et affichant des résultats en léger recul en 2015.

Fnac a pris 5,24% à 56,80 euros, conforté par une croissance des bénéfices du groupe et une quasi stabilisation de ses ventes, tiré par la progression de son activité en France et malgré la crise au Brésil.

Ipsos a gagné 12,35% à 20,10 euros, grâce un résultat net en petite hausse de 3,5% malgré une croissance organique est inférieure aux objectifs.

Analyse réalisée en collaboration avec Day by Day.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.