Les marchés reprennent de la hauteur

Après avoir gagné +6% en trois jours, la Bourse de Paris marque une faible hausse. Le CAC 40 s’apprécie de +0,98% à 4274,80 points, dans des volumes moyens de 1,3 milliards d’euros.

Les marchés reprennent de la hauteur

En Europe, le Dax 30 progresse de +1,63% et l’Eurostoxx 50 de +1,28%. Le FTSE 100 londonien cède quant à lui -0,18%, plombé par ses valeurs minières.

Cette réticence des marchés européens est due à la tentation des investisseurs de prendre leurs bénéfices. Cependant, l’espoir d’une reprise haussière de plus grande amplitude reste d’actualité dans le sillage des marchés américains, des cours du pétrole, et des marchés asiatiques. En effet, Le Brent de la mer du Nord s’apprécie de +2,61% à 35,39$ et le WTI américain de +0,99% à 31,65$. Du côté asiatique, l’indice japonais, Nikkei 225, a vu sa valeur augmenter de +2,28%. Le Hang Seng 100 de Hong Kong a gagné +2,89%. Le Shanghai Composite a quant à lui marqué une faible baisse de -0,16%.

Du point de vue l’actualité macroéconomique, le Compte-Rendu des réunions du Comité fédéral des marchés ouverts (FOMC) tenues le 26 et 27 janvier, n’a rien apporté de nouveau. Le comité de politique monétaire jauge que le cycle normalisation des taux risque d’être plus lent qu’attendu, à cause des turbulences financières mondiales et de leur impact sur l’économie américaine.

Du côté des statistiques, l’indice des prix à la consommation en Chine, est ressorti en baisse de -0,1% à 1,8% pour le mois de janvier. En Australie, 7900 personnes ont perdu leur emploi, contre une attente de création de 15000 postes pour le mois de janvier. Cet après-midi, plusieurs indicateurs américains sont au calendrier : les inscriptions hebdomadaires au chômage et l’indice manufacturier de la Fed de Philadelphie de février à 14h30. Les stocks hebdomadaires de pétrole sont prévus à 16h30.

Du coté des valeurs, portées par la publication de leurs résultats meilleurs que prévu,  Capgemini et Accor progressent respectivement de +4,68% (76,05€) et +3,50% (36,66€). Nokia poursuit sa hausse entamée le 11 février, et gagne +2% à la mi-séance à 5,6€.

Du côté des baisses, ArcelorMital perd -2,08% sur la séance actuelle à 3,24€ suivi par Legrand qui cède -0,63% à 44,66€, et LVMH qui se déprécie de -0,42% à 154,85€.

Sur le marché des devises, l’euro, est en faible baisse face au dollar de -0,10% à 1,1115 USD.

Analyse réalisée en collaboration avec Day by Day.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.