On baisse !

Après une séance haussière hier, la Bourse de Paris marque un nouveau repli avec une forte baisse de -3,95% à 3900,8 points dans de forts volumes de 2,4 milliards d’euros.

On baisse !

En Europe, le Dax 30 se déprécie de -2,84%, le FTSE 100 londonien de -2,49% et l’EuroStoxx 50 de -3,67%.

La chute des marchés européens provient des craintes liées à la croissance mondiale. Hier, à l’occasion de son discours semestriel devant la Commission des Affaires Financières de la Chambre des Représentants, Janet Yellen a exprimé ses inquiétudes concernant l’économie américaine face aux turbulences financières globales. En effet, les acteurs du marché redoutent l’incapacité des Banques Centrales pour une relance de l’économie.

Du côté asiatique, le Hang Seng s’est dévalué de -4,44%, lors de sa première cotation après ses trois jours fériés. La bourse japonaise est en repos aujourd’hui. Ce qui n’a pas empêché le yen de marquer un nouveau rebond. Il a gagné 3.7% face au dollar en deux jours. La bourse chinoise est encore fermée. Les  festivités de la nouvelle année lunaire se poursuivront toute la semaine.

Du point de vue macroéconomique, la Banque de Suède a revu ses taux directeurs à la baisse. En effet, la Banque Centrale du royaume de Suède a abaissé son taux d'intérêt directeur aujourd'hui au niveau record de -0,5%, prétextant les alarmes de ralentissement de l'inflation.

Du côté des statistiques, l’indice des prix à la consommation (IPC), pour le mois de février est ressorti conforme aux attentes des analystes à -0,4%. En Afrique du Sud, la production d'or pour le mois de février a reculé de -4,9% ; une variable qui a sans doute joué un rôle important dans la bonne tenue des cours de l’or, qui inscrivent un plus haut de 10 mois.

Cet après-midi, Janet Yellen entamera la seconde manche de son discours semestriel devant la Commission des Affaires Financières de la Chambre des Représentants, à partir de 22h35.

Du côté des valeurs, les banques sont à l’affiche des plus fortes baisses. Société Générale accuse une perte de -11,78% à 27,71€, après avoir annoncé ne pas être en mesure de confirmer son objectif de profit pour 2016. Pernod Ricard recule de -7,06% à 92,55€ et Crédit Agricole cède -6,16% à 7,03€.

Sur le front des matières premières, le pétrole est en forte baisse. Le Brent de la mer du Nord se déprécie de -1,72% à 30,30$ et le WTI américain de -3,58% à 26,38$.

Sur le marché des devises, l’euro, est en hausse face au dollar à +0,47% à 1,1345 USD.

Analyse réalisée en collaboration avec Day by Day.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.