L'érosion des cours du pétrole fait de nouveau baisser les marchés

L’indice phare de la Bourse de Paris a clôturé la journée de vendredi en territoire négatif (-1,12% points à 4.625,26 points), dans un volume d'échanges de 6,6 milliards d'euros.

L'érosion des cours du pétrole fait de nouveau baisser les marchés

Parmi les autres marchés européens, Francfort a perdu 1,21% et Londres 0,76%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a lâché 1,38%.

Après la Fed et à l'occasion d'un agenda économique dégarni, la faiblesse des cours du pétrole était le seul élément qui pouvait susciter aujourd'hui des craintes.

La place parisienne a souffert de l'érosion des prix du pétrole, qui ont atteint un nouveau plus bas depuis février 2009 jeudi soir à New York, et restaient pris à l'ouverture vendredi dans une spirale baissière, alors que le marché est durablement plombé par l'excédent d'offre.

Par ailleurs, l'expiration simultanée aujourd'hui de plusieurs types de contrats et options, pour une séance dite des "quatre sorcières", et qui entraîne généralement d'importants volumes de transactions, a été une source de volatilité.

Lestée par ces deux facteurs, la place parisienne n'a pas réussi à tirer parti du rebond généré par la décision de la Réserve fédérale américaine de remonter ses taux directeurs pour la première fois en presque une décennie.

Au lendemain d'une nette baisse, Wall Street a chuté vendredi, des raisons techniques venant accentuer sa méfiance sur la déprime du marché pétrolier et les futures actions de la Fed: le Dow Jones a perdu 2,10% à 17.128,55 points, le Nasdaq a pris 1,59% à 4.923,08 points et le S&P 500 a reculé de 1,78%, à 2.005,55 points.

Sur le terrain des valeurs, le secteur télévisuel a été pénalisé par la décision prise par le Conseil supérieur de l'audiovisuel d'autoriser LCI (TF1) à devenir l'an prochain la 26e chaîne de la TNT gratuite tandis que Paris Première (M6) et Planète+ (Canal Plus) resteront payantes.

TF1 a perdu 3,97% à 9,80 euros, les investisseurs accueillant froidement cette décision, en raison d'interrogations sur la rentabilité de la chaîne d'informations. Ses concurrents ont aussi baissé mais plus modérément, comme NextRadioTV (BFMTV), qui a annoncé un recours contre ce choix (-0,11% à 36,93 euros), M6 (-2,80% à 15,78 euros) ainsi que Vivendi (-1,42% à 19,15 euros) et Bolloré (-0,54% à 4,22 euros), actionnaires de Canal Plus.

Lagardère a terminé en baisse de 1,29% à 26,77 euros. Pour développer l'information sur internet, son point faible, le groupe va rapprocher les rédactions de sa radio Europe 1 et du Journal du Dimanche pour lancer une "nouvelle offre d'info" multimédia et quittera les locaux historiques de la rue François 1er.

Areva a chuté de 7,09% à 5,53 euros, alors que le groupe nucléaire en difficulté a prévenu qu'il enregistrerait une forte perte en 2015 en raison des coûts liés à sa restructuration, qui prévoirait aussi une nationalisation de sa filiale stratégique Areva TA en plus de la cession à EDF (+1,05% à 13,04 euros) de sa branche réacteurs.

Sur le marché des changes, l'euro se stabilisait lundi face au dollar après la décision historique de la Fed de relever ses taux, alors que débute une semaine écourtée et sans événement majeur à l'approche des fêtes de Noël.

Vers 08H00 à Paris, l'euro valait 1,0874 dollar contre 1,0870 dollar vendredi vers la même heure.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.