Repli initial en Europe et statistiques américaines cet après-midi

Pour cette fin de semaine, vendredi 11 décembre 2015, l’indice CAC40 a cassé les 4600 points, cédant  -1,47% à 4567 points, à la mi-séance.

Repli initial en Europe et statistiques américaines cet après-midi

Ailleurs en Europe, le DAX30 allemand reste dans le sillage de Paris, cédant -2,03% à 10380 points. Outre-Manche, le FTSE100 est lui aussi en baisse de -1,14% à 6018 points. Enfin, l’indice paneuropéen EuroStoxx50 confirme la tendance baissière européenne, se dépréciant de -1,78% à 3216 points. 

Sur le plan macroéconomique, les principales bourses européennes restent prudentes avant une semaine décisive outre-Atlantique, avec une potentielle hausse des taux directeurs de la réserve fédérale Américaine, la FED.

Du coté des statistiques, hier, l’inflation Française est sortie à -0,2%, contre une attente de baisse moins marquée, après une période de très légère hausse à 0,1%. Cette statistique a enclenché un phénomène de baisse sur l’indice Parisien, se perpétuant aujourd’hui.

Le reste de la séance sera orienté vers les statistiques américaines, nombreuses et importantes cette après-midi, en commençant par les données de ventes aux détails à 14h30.

Du côté des valeurs, Bouygues marque la meilleure performance du CAC40 à mi-séance, avec une progression de 0,03%, sur rumeurs prises de positions par Orange (en baisse de -0,60%) dans la société.  EDF stoppe sa hausse, avec un repli de -0,49%.

Renault cède -3,82% avec dans le collimateur des investisseurs, la réunion du conseil d’administration de la société, concernant l’alliance Renault-Nissan et la prise de position des votes doubles de l’Etat Français.

Schneider-Electric cède -2,87% à 53,42€, baisse alimenté par la cession de Juno Lightning pour 385 millions de dollars (350 millions d’euros), résultant d’une perte de capital estimée à 300 millions de dollars (270 millions d’euros).

Enfin, les bancaires Crédit Agricole SA, Société Générale et BNP Paribas sont en repli, respectivement de -2,01% à 10,230€, -2,13% à 40,800€ et -1,51% à 51,48€.  

Du coté des devises, l’Euro s’est légèrement apprécié (+0,27% à 1,0970) face au Dollar américain.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.