La baisse du pétrole entraine la chute des marchés européens

La Bourse de Paris recule de 0,51% à 4731,96 points dans un volume de 1 milliard d’euros. L’indice parisien est pénalisé par la faiblesse des cours du Brent qui entrainent les valeurs pétrolières à la baisse. Peu d’indicateurs majeurs sont au programme d’aujourd’hui.

La baisse du pétrole entraine la chute des marchés européens

Ailleurs en Europe, le Dax cède 0,46%, le Footsie Londonien abandonne 0,51%, et l’Eurostoxx 50 se déprécie de 0,52%

Du point de vue macroéconomique, la vigueur du dollar sur fond d’anticipation d’une remontée des taux directeurs dès la semaine prochaine, et l’absence d’accord visant à réduire la production de pétrole par les membres de l’Opep, ont pénalisé les cours du Brent qui ont inscrit lundi un plus bas atteint en février 2009.

Les places boursières asiatiques et américaines ont elles aussi été affectées par le recul de ces valeurs pétrolières, à l’image du S&P 500 (-0,70%) et du Shanghaï Composite (-1,89%) qui ont clôturé en baisse. Le consensus semble inquiet des répercussions de la chute des matières premières qui pourraient, si la baisse se poursuit, atteindre un prix se situant en dessous du seuil de rentabilité de certaines entreprises.

Du côté des statistiques, la Banque de France a révisé à la baisse sa prévision de croissance pour l’économie française au quatrième trimestre à 0,3%. Le déficit commercial s’est quant à lui creusé à 4,58 milliards d’euros en octobre contre 3,59 milliards le mois précédent.

En zone euro, la deuxième estimation du PIB pour le troisième trimestre est ressortie conforme aux attentes à 0,3%, tandis qu’au Royaume Uni la production manufacturière s’est contractée de 0,4% (contre -0,1% attendu).

Du côté des valeurs, Bouygues est en tête du Cac 40 avec une progression de 1,90% à 35,06€.

Le secteur pétrolier, pénalisé par la chute des cours du Brent, était mal orienté à l’image de CGG (-4,50% à 2,69€), Vallourec (-0,91% à 8,37€), Technip (-0,56% à 44,30€) ou encore Total (-0,86% à 42,46€).

Accor se stabilise (-0,15%) à 40,73€ après que Berenberg ait entamé le suivi du titre à « achat » avec un objectif de cours de 47€.

Air France-KLM progresse de 0,90% à 6,48€. Le groupe a présenté une hausse de 1,8% de son trafic passagers en novembre.

Enfin, Klépierre (+1,65% à 42,63€) remplacera EDF (-2,14% à 13,02€) au sein de l’indice Cac 40 dès le 21 décembre prochain.

Sur le marché des devises, la parité eurodollar s’apprécie de 0,16% à 1,0850$.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.