Les marchés terminent en territoire positif grâce à la solidité de l’emploi aux USA

L’indice phare de la Bourse de Paris (CAC 80) a terminé proche de l'équilibre vendredi (+0,08% à 4.984,15 points), dans un volume d'échanges nourri de 4,9 milliards d'euros.

Les marchés terminent en territoire positif grâce à la solidité de l’emploi aux USA

La cote parisienne a ouvert dans le vert sans parvenir à redresser la barre jusqu'à la publication du rapport mensuel sur l'emploi américain, qui l'a propulsé en territoire positif lui permettant même temporairement de dépasser les 5 000 points.

Parmi les autres marchés européens, Francfort a pris 0,92%, Londres perdant pour sa part 0,17%. De son côté, l'Eurostoxx 50 a progressé de 0,60%.

L'économie américaine a créé bien plus d'emplois que prévu en octobre, d'après le Département du Travail qui a dénombré 271 000 nouveaux postes non agricoles le mois dernier, là où le consensus ne tablait que sur environ 180 000.

Le taux de chômage des Etats-Unis s'est contracté à 5%, là où les économistes attendaient en moyenne un maintien à 5,1%, tandis que le taux de participation au marché du travail est resté inchangé à 62,4%.

Les investisseurs étaient suspendus à cette publication pour anticiper un peu plus les changements à venir de la politique monétaire américaine, la banque centrale américaine (Fed) se réunissant une dernière fois d'ici à la fin de l'année.

Dans ces conditions, Wall Street a légèrement monté vendredi, le Dow Jones a pris 0,26%,  le Nasdaq 0,38% et le S&P 500, à l'inverse, a cédé 0,03% à 2 099,20 points.

Sur le terrain des valeurs, le flux des publications pour le troisième trimestre est resté soutenu et la baisse de plusieurs poids lourds de la cote a pesé sur l'indice.

Sanofi s'est enfoncé de 6,84% à 86,90 euros, les investisseurs accueillant défavorablement le recentrage de son portefeuille et sa réorganisation censée permettre notamment 1,5 milliard d'euros d'économies d'ici à 2018.

JCDecaux a décroché de 3% à 36,52 euros, affecté par un abaissement de sa recommandation par le courtier Exane à "sous-performer" contre "neutre", en dépit d'un chiffre d'affaires en hausse de 14,1% au troisième trimestre.

ArcelorMittal a pris 0,44% à 5 euros, malgré l'abaissement drastique de son objectif opérationnel et le plongeon de son bénéfice, plombé par l'effondrement du minerai de fer et la concurrence de la Chine.

Aperam a décollé de 20,08% à 33,52 euros, propulsé par l'annonce du retour des dividendes et le doublement de ses bénéfices trimestriels.

Renault a finalement grignoté 0,11% à 92,98 euros. Un haut responsable de Nissan a souhaité qu'une solution soit trouvée "dès que possible" aux tensions entre son partenaire et l'Etat français, dans la foulée d'un conseil d'administration extraordinaire du constructeur automobile français consacré à cette crise.

Legrand a profité (+2,02% à 53,61 euros) du relèvement de sa recommandation à "neutre" contre "vendre" par Société Générale.

Sur le marché des changes, l’euro chutait vendredi à ses plus bas niveaux depuis plus de six mois face au dollar. Vers 23h00 à Paris, l'euro valait 1,0742 dollar contre 1,0881 dollar jeudi vers la même heure. La monnaie unique est auparavant tombée en séance à 1,0707 dollar, son plus bas niveau depuis fin avril.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.