Les marchés réagissent favorablement aux créations d'emplois médiocres aux Etats-Unis

La Bourse de Paris a terminé en hausse de 0,73% vendredi au terme d'une séance volatile, après avoir subi un accès de faiblesse dans la foulée de la publication du rapport mensuel sur l'emploi américain jugé décevant.

Les marchés réagissent favorablement aux créations d'emplois médiocres aux Etats-Unis

Parmi les autres marchés européens, Francfort a progressé de 0,46% et Londres de 0,95%. De son côté, l'Eurostoxx 50 a gagné 0,62%.

Après avoir passé toute la matinée et une partie de l'après-midi dans le vert, le marché s'est brusquement retourné après le rapport mensuel sur l'emploi américain, allant jusqu'à perdre plus de 100 points par rapport à son plus haut niveau du jour. Il a remonté la pente en fin de séance.

L'économie américaine n'a créé que 142 000 nouveaux emplois le mois dernier montrant un nouveau fléchissement des secteurs manufacturier et minier, tandis que le taux de chômage est demeuré à 5,1% en septembre.

Ces chiffres relancent l'incertitude entourant la politique monétaire de la banque centrale américaine (Fed), qui a décidé mi-septembre de ne pas relever ses taux directeurs, repoussant à plus tard un virage dans sa politique à la fois redouté et attendu par les marchés.

Les investisseurs avaient en ligne de mire cet indicateur américain, qui a éclipsé les autres chiffres de la journée, par ailleurs peu nombreux.

Les commandes industrielles aux États-Unis ont décliné davantage que prévu en août, tirées à la baisse pour moitié par le secteur des transports.

En zone euro, les prix à la production industrielle ont reculé de 0,8% en août par rapport à juillet, après une baisse plus modérée le mois précédent.

Sur le front des valeurs, le poids lourd de la cote Total (+2,17% à 41,25 euros) a tiré le marché vers le haut.

Air France-KLM a progressé pour sa part de 1,39% à 6,06 euros, profitant du feu vert donné par le conseil d'administration à un "plan de restructuration alternatif" au plan de développement initialement prévu au sein de la compagnie Air France.

Le secteur automobile était toujours chahuté, Renault terminant la séance en repli de 0,57% à 64,48 euros et Peugeot de 1,34% à 13,26 euros.

Areva a fini en recul de 0,94% à 6,74 euros. Le gouvernement annoncera en décembre le montant qu'il est prêt à apporter pour renflouer le groupe nucléaire en difficulté, selon les syndicats après leur rencontre avec le ministre de l'Économie Emmanuel Macron.

Unibail-Rodamco a progressé de 1,32% à 230,40 euros alors que la foncière a annoncé la finalisation de la cession du centre commercial Nova Lund, en Suède, à TIAA Henderson Real Estate, pour un montant de 176 millions d'euros.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.