Les indices finissent sur une note mitigée, après la forte baisse de lundi

La Bourse de Paris bondit de 2,74% à 4462,73 points dans un volume de 1 milliard d’euros.

Les marchés se reprennent après un trimestre décevant

L’indice parisien se reprend dans le sillage de la bonne de tenue des places boursières américaines et chinoises.

Cette progression est à relativiser au regard d’un des pires trimestres depuis plusieurs années, et après une baisse de près de 3% en deux séances.

Ailleurs en Europe, le Dax gagne 2,38%, le Footsie Londonien progresse de 2,05% et l’Eurostoxx 50 s’apprécie de 2,43%.

Du point de vue macroéconomique, le trimestre qui s’achève a été marqué par de forts dégagements et une forte volatilité suite à une succession d’évènements qui ont alimenté les incertitudes des intervenants.

Ainsi, la triple dévaluation du yuan qui a été interprété comme un moyen de freiner le ralentissement économique chinois, le calendrier incertain de la remontée des taux de la Fed, le scandale de Volkswagen et pour finir la chute des biotechs et Glencore, sont autant d’éléments à l’origine de ce qui pourrait être le pire trimestre depuis 2011 pour le S&P 500 et le Cac 40, et le pire trimestre depuis 2008 pour le Shanghaï composite.

Par ailleurs, le marché sera à l’affût de la publication ce vendredi du rapport mensuel de l’emploi pour le mois de septembre aux Etats-Unis. Il pourra être déterminant dans la décision d’un resserrement monétaire avant la fin de l’année. Avant cette échéance, Janet Yellen tiendra un discours ce soir à partir de 21 heures.

Du côté des statistiques, en Allemagne, les ventes au détail ont diminué de 0,4% en août contre une hausse de 0,2% attendue, alors que le chômage en septembre a augmenté de 2000 contre une baisse de 5000 attendue.

En zone euro, le taux de chômage est resté stable à 11%, le consensus tablait sur une baisse à 10,9%.

Outre-Atlantique, les chiffres ADP de l'emploi dans le secteur privé en septembre seront publiés à 14h15, et l'activité économique dans la région de Chicago pour le même mois sera présentée à 15h45.

Du côté des valeurs, le secteur automobile a bénéficié de l’annonce d’une baisse de la taxe sur la vente de certains véhicules en Chine pour soutenir l’industrie. Peugeot (6,13% à 13,42€), Renault (2,41% à 64,23€) et Valeo (3,94% à 118,75€) étaient en hausse.

Bénéteau a publié un chiffre d’affaires annuel en hausse de 20% grâce à l’acquisition de RecBoats et à une croissance de ses ventes supérieure au marché. Le titre s’envole à la hausse de 9,59% à 13,48 euros.

Enfin, Neopost chute de 20,69% à 21,91 euros après avoir annoncé la diminution de 6,2% de son bénéfice au premier semestre de l’année courante.

Sur le marché des devises, la parité eurodollar se déprécie de 0,37% à 1,1211$. L’euro perd du terrain face au dollar, dans un marché prudent avant le discours de Janet Yellen ce soir et l’important rapport mensuel de l’emploi ce vendredi.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.