Une évolution en dents de scie

La Bourse de Paris se stabilise (-0,21% à 4347,73 points) dans un volume de 1,6 milliard d’euros.

Une évolution en dents de scie

L’indice parisien s’est ressaisit au contact des 4300 points, soit après un recul de près de 1,8%. La veille, le discours de plusieurs membres de la réserve fédérale américaine ont remis en cause le scénario d’une remontée prochaine des taux directeurs. Wall Street et Shanghaï clôturent en baisse.

Ailleurs en Europe, le Dax se stabilise (-0,02%), le Footsie Londonien cède 0,50% et l’Eurostoxx 50 se déprécie légèrement de 0,19%.

Du point de vue macroéconomique, Wall Street, à l’image du S&P 500 (-2,57%), a clôturé en baisse. Pour cause, les discours de plusieurs membres de la Fed qui n’ont pas rassuré les investisseurs.

D’une part, William Dudley, président de la Fed de New York, et John Williams, président de la Fed de San Francisco, sont partisans d’un resserrement monétaire avant la fin de l’année.

D’autre part, le président de la Fed de Chicago, Charles Evans, estime que l’inflation n’est pas encore suffisante pour une remontée, et que celle-ci devrait être reportée à 2016.

Ces incertitudes, renforcées par les craintes liées au ralentissement économique chinois ont affecté les principales places boursières. Le Shanghaï composite recule de 2,02% et le Nikkei chute de plus de 4%.

Du côté des statistiques, plusieurs chiffres au programme. Nous suivrons notamment, aux Etats-Unis, l’indice de confiance du consommateur établi par le Conference Board pour le mois de septembre à 16h00.

Du côté des valeurs, Arcelor Mittal profite du rebond de Glencore (-29% hier à cause de projections pessimistes relatives au surendettement du groupe). Le titre s’apprécie de 3,23% à 4,77 euros.

HSBC est passé de « conserver » à « achat » sur BNP Paribas (+0,75% à 50,90€) et Société Générale (+0,95% à 38,46€).

Le secteur automobile, pénalisé par le scandale de Volkswagen, se reprend à l’image de Renault (+1,17% à 62,91€), Peugeot (+2,50% à 12,72€) et Valeo (+1,61% à 116,86€).

Par ailleurs, Bouygues a annoncé que sa filiale Bouygues Travaux Publics avait signé deux contrats au Qatar. Le titre se stabilise (+0,21% à 31,71 euros).

Enfin, Total est tiré par la hausse du cours du Brent et gagne 0,84% à 39,09 euros.

Sur le marché des devises, la parité eurodollar se déprécie de 0,11% à 1,1230$. Légère progression de l’euro face au dollar dans un marché attentiste avant les chiffres de l’emploi américain en fin de semaine.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.