Les marchés résistent au repli de la Chine avant la Fed

La Bourse de Paris se stabilise (+0,02% à 4519,20 points) dans un volume de 833 millions d’euros.

Les marchés résistent au repli de la Chine avant la Fed

L’indice parisien n’enregistre pas de mouvements marqués comme en témoigne les faibles volumes échangés. Les investisseurs restent en recul avant la décision très attendue de la Fed jeudi soir.

Ailleurs en Europe, le Dax (-0,12%) et l’Eurostoxx 50 (-0,11%) se stabilisent, le Footsie Londonien recule de -0,57%.

Du point de vue macroéconomique, la Réserve fédérale américaine annoncera ce jeudi s’il y aura une remontée des taux directeurs. Les pronostics sont engagés mais les intervenants sont divisés.

Il faut souligner que la Fed n’a pas relevé ses taux depuis près de dix ans et que des doutes persistent sur la capacité de l’économie américaine à résister.

D’une part, le ralentissement de l’économie chinoise et des pays émergents plaident en faveur d’un report du resserrement, tandis que les bons indicateurs américains publiés penchent du côté d’une remontée dès septembre.

En Asie, les places boursières chinoises continuent de reculer à l’image des indices phares de Shanghaï et Shenzen qui ont clôturé respectivement en baisse de -3,5% et -4,9%.

Les investisseurs ont toujours du mal à passer outre les récentes données économiques, qui ont été publiées en dessous des attentes du consensus.

Du côté des statistiques, l’indice ZEW reflétant le moral des investisseurs allemands a été publié à 11h. Il est de 12,1 contre 18,3 attendu.

Outre-Atlantique, il y aura cinq indicateurs à l’agenda de l’après-midi, dont notamment les ventes au détail pour le mois d’août à 14h30 et l’indice Empire State de l’activité manufacturière pour le mois de septembre.

Du côté des valeurs, EDF a été fortement pénalisé par un abaissement de sa recommandation à « sous-pondérer » par Morgan Stanley. Le titre chute de -4,63% à 16,77 euros.

Le secteur automobile est en hausse à l’image de Peugeot (+0,80% à 15,70€), Renault (+0,38% à 73,45€) et Michelin (0,49% à 82,40€). Pour cause, la publication des ventes de voitures dans l’Union européenne qui ont augmenté de 11,5% en août.

Enfin, l’annonce de la mise au point d’une nouvelle procédure de diagnostic fait bondir Genfit (+7,81% à 37,48€).

Sur le marché des devises, la parité eurodollar se stabilise (-0,02% à 1,1314$) en attendant la décision de la Fed.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.