Les marchés ont terminé la semaine sur une note stable

La Bourse de Paris a repris sa respiration vendredi (+0,36% à 4.675,13 points), dans un volume d'échanges modéré de 3,3 milliards d'euros au lendemain d'un fort rebond et après une semaine d'excès, alimentés par des craintes sur la croissance chinoise.

Les marchés ont terminé la semaine sur une note stable

Parmi les autres marchés européens, Francfort a perdu 0,17%, Londres progressant en revanche de 0,90%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a pris 0,18%.

Les indicateurs économiques publiées vendredi ont fait peu réagir les investisseurs, à l'instar de l'inflation sur un an aux Etats-Unis en juillet qui s'est élevée à 0,3% comme en juin, tandis que les prix à la consommation on augmenté de 0,2% sur un an au mois d'août en Allemagne.

Par ailleurs, les revenus des ménages aux Etats-Unis ont augmenté un peu plus que leurs dépenses en juillet.

Durant le week-end, l’actualité s'est à nouveau trouvée du côté des Etats-Unis, la FED a réuni à Jackson Hole (Wyoming) des responsables des principales banques centrales mais, en l'absence de sa présidente, Janet Yellen, les investisseurs ont eu peu de réponses.

Le vice-président de la FED, Stanley Fischer, a déclaré que l'inflation aux Etats-Unis devrait rebondir grâce à la baisse de la pression exercée par le dollar, ce qui devrait permettre à la Réserve fédérale de relever progressivement ses taux d'intérêt.

Les places asiatiques viennent de clôturer le mois d'août sur une note de prudence. A Tokyo, l'indice Nikkei affichait un repli de 1,4% en fin de séance tandis qu'à Shanghai, le SSE composite perdait 2,2%.

Du côté des valeurs, le secteur pétrolier et parapétrolier a profité de la remontée des cours du brut vendredi à l'image de Technip (+3,58% à 49,05 euros), Total (+2,49% à 41,18 euros) ou encore Maurel et Prom (+2,96% à 4,83 euros).

En revanche, Ingenico a chuté (-7,90% à 111,40 euros), le marché accueillant difficilement le possible rachat du spécialiste britannique des solutions de paiement Worldpay.

Elior a gagné pour sa part 0,77% à 17,74 euros après avoir dégagé un bénéfice net plus que triplé sur les neuf premiers mois de son exercice décalé et relevé sa prévision de croissance de chiffre d'affaires pour 2014-2015.

Bolloré a profité (+2,79% à 4,79 euros) de la publication d'un bénéfice net plus que triplé au premier semestre, dopé par les dividendes reçus de Vivendi (-1,87% à 22,30 euros).

Le titre de ce dernier a été affecté par un abaissement de recommandation de Citigroup, qui est plus positif sur Publicis (+1,00% à 63,38 euros).

Sur le marché des changes, l'euro montait lundi face à un dollar affecté par les incertitudes des investisseurs sur la stratégie de la Réserve fédérale américaine (Fed).

 Vers 08H00 la monnaie unique européenne valait 1,1248 dollar contre 1,1188 dollar vendredi vers 23H00.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.