Stabilisation des marchés à la mi-séance

A la mi-séance, la Bourse de Paris temporisait à 5146,50 points (+0,08%) à dans un volume de 769 millions d'euros, profitant d'une journée calme sur le plan macroéconomique pour marquer une pause après neuf séances de hausse consécutives.

Stabilisation des marchés à la mi-séance

Ailleurs en Europe, le DAX 30 progresse de 0,10%, le Footsie londonien gagne 0,07% et l’Euro Stoxx 50 cède 0,03%.

Le dossier grec est en train de passer au second plan, dans un agenda macroéconomique par ailleurs dépourvu d’indicateur macroéconomique majeur.

L'étape du jour est le dépôt d'un deuxième projet de loi par le gouvernement grec, avec une nouvelle série de mesures controversées, une condition nécessaire pour garantir un nouveau prêt au pays.

Il comprend l'introduction de la directive européenne de 2013, adoptée lors de la crise à Chypre, garantissant des dépôts bancaires jusqu'à 100.000 euros.

Côté valeurs, la montée en puissance des publications de résultats a animé la Bourse de Paris.

Rémy Cointreau chutait de 2,16% à 67,50 euros, pénalisé par les tensions qui pèsent encore sur ses ventes au premier trimestre de son exercice, en recul de 9%, affectées par des effets de change.

Soitec progressait fortement de 6,76% à 0,79 euro grâce à une solide activité au cours du premier trimestre de son exercice décalé, avec un doublement de son chiffre d'affaires.

Hermès bénéficiait à l'inverse (+1,16% à 344,95 euros) de ventes en hausse de 20,6% au premier semestre, à 2,29 milliards d'euros, et de la confirmation de son objectif de progression du chiffre d'affaires à moyen terme.

Faurecia s’adjugeait 2,70% à 38,21 euros. Le groupe réfléchirait à la cession de sa division pare-chocs, pour un montant qui pourrait atteindre 450 millions de dollars, selon Bloomberg News.

Vergnet a décollé de 54,41% à 1,05 euro, avant d'être suspendu, dans la foulée d'un accord exclusif avec son homologue chinois Sinovel portant sur la distribution d'éoliennes produites par ce dernier.

Sur le marché des changes, l'euro gagnait un peu de terrain face au dollar ce matin, mais avait du mal à s'éloigner d'un plus bas de trois mois face au billet vert. Vers 11h30 l'euro valait 1,0850 dollar, contre 1,0824 dollar hier vers 23H00.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.