Le CAC 40 poursuit son repli en attendant l’emploi américain

La bourse de Paris poursuit sa chute. Les négociations entre la Grèce et ses créanciers stagnent, le pays vient de reporter le paiement qu’il devait effectuer au FMI aujourd’hui. Le marché obligataire en pâti et les investisseurs attendent les chiffres de l’emploi américain.

Le CAC 40 poursuit son repli en attendant l’emploi américain

A la mi-séance le CAC perd 1,18% à 4928,40 points. Le DAX chute de 0,89%, le Footsie londonien de 0,65% et l’Euro Stoxx 50 perd 0,93%.

Du point de vue macroéconomique, la Grèce, la Grèce et toujours la Grèce. Le pays a annoncé qu’il ne rembourserait pas le FMI aujourd’hui. Athènes a décidé de regrouper les quatre remboursements qu’elle doit pour ce mois au FMI en un seul le 30 juin, le jour de l’expiration du plan d’aide internationale à la Grèce.

Alexis Tsipras n’a pas trouvé d’accord avec ses créanciers au sujet d’une liste de réformes pour obtenir une tranche d’aide supplémentaire. Les discussions restent très difficiles voire tendues.

En conséquence, les marchés obligataires réagissent très mal et les taux à 10 ans Français et Allemand ont respectivement augmenté à 1,19% et 0,8781%.

Ces hausses sont vertigineuses pour des taux obligataires souverains qui augmentent généralement en petites variations. Peut-on parler de Krach obligataire ?

Toujours dans l’actualité, les derniers chiffres de l’emploi américain seront publiés à 14h30. Ils sont essentiels car ils permettent de juger de la vigueur de l’économie américaine qui est un élément essentiel pour anticiper une remontée des taux par la Fed. Le consensus table sur 222 000 créations d’emplois en Mai.

Enfin, aujourd’hui aura lieu la réunion de l’OPEP à Vienne. La chute des cours du pétrole est due principalement à une abondance sur le marché (crise de l’offre). L’OPEP décidera si elle maintient les quotas de productions inchangés à 30 millions de barils par jour, le plus probable, ou non.

Du côté des statistiques, les commandes à l’industrie en Allemagne ont augmenté de 1,4% en avril contre 0,5 attendu. En France, le déficit commercial a diminué de 3,01 milliards d’euros en Avril.

Du côté des valeurs, Saint-Gobain gagne 0,41% à 42,620€. Le groupe a reçu cinq offres pour sa filiale Verallia, spécialisée dans l’emballage de verre, et espère boucler la vente pour le troisième trimestre.

Albioma lâche 3,80% à 17,70€. En cause, l’annonce de la cession à ses actionnaires par Apax Partners, un fonds d’investissement, de 95% de sa participation dans le producteur français d’électricité.

Enfin, l'action TF1 prend 0,37% à 15,110€ après le relèvement de recommandation de neutre à surpondérer de la part de JPMorgan, tout comme Legrand (+ 0,43%) de « neutre » à « acheter » par UBS.

Sur le FOREX, la parité eurodollar est en hausse de 0,24% à 1,1265$.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.