Les marchés européens terminent en forte progression grâce une nouvelle fois à la BCE

La Bourse de Paris a fini en forte hausse hier de 2,09% à 5.117,30 points, dans un volume d'échanges étoffé de 4,5 milliards d'euros, les investisseurs se montrant rassurés par les intentions de la BCE sur son vaste plan de soutien à l'économie de la zone euro.

L’Europe rebondit dans le sillage d'un nouveau record aux US

L’indice vedette CAC 40 a ouvert en hausse et a ensuite accéléré, prenant plus de 2% et se hissant au-dessus des 5.100 points, un niveau qu'elle n'avait pas connu depuis près de 15 jours.

Parmi les autres marchés européens, Francfort a pris 2,23% et Londres 0,38%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a progressé de 2,05%.

Selon Benoît Coeuré. membre du directoire de la BCE, cette même BCE prévoit de gonfler ses achats de dettes en mai et en juin pour compenser un volume moindre d'achats à prévoir en juillet et août.

Soutenu par ces propos, le marché a ignoré le baromètre ZEW de la confiance des milieux financiers allemands, En effet, celui-ci est ressorti en baisse à 41,9 en mai, un niveau inférieur à avril (53,3) et au consensus Reuters : 49.

Autre statistique du jour en zone euro, l’excédent commercial est ressorti à 23,4 milliards d'euros contre un excédent de 16,1 milliards d'euros en mars 2014, a annoncé Eurostat.

Par ailleurs, le taux d'inflation annuel de la zone euro était nul en avril 2015, contre -0,1% en mars.

Aux Etats-Unis, les mises en chantier de logements ont progressé bien plus que prévu en avril. Ainsi, elles se sont élevées à 1,13 million contre 1,02 million anticipées. Du côté des permis de construire aussi, la surprise a été positive : 1,14 million de permis ont été délivrés le mois dernier. Le consensus tablait sur 1,06 million.

Ceci étant, Wall Street a conclu hier une séance hésitante sans dégager de direction, réticente à se réjouir de bonnes données économiques qui font craindre de voir se profiler une prochaine hausse des taux d'intérêts.

Ainsi l'indice vedette Dow Jones a pris 0,07% pour terminer à 18.312,39 points et battre un deuxième record en deux jours. Le Nasdaq a lui cédé 0,17% à 5.070,03 points. L'indice S&P 500 a reculé après avoir battu trois records d'affilée, cédant 0,06% à 2.127,83 points.

Sur le terrain des valeurs, le secteur automobile a été recherché. Lors de ce mois d'avril, le meilleur en termes de volumes de ventes depuis 2009 pour le marché automobile européen, les groupes français ont tous deux progressé, mais c'est de loin Renault (+5,12% à 96,51 euros) qui s'est le mieux comporté avec un bond de 14,9% des immatriculations de véhicules neufs, tandis que PSA Peugeot Citroën (+2,73% à 18,08 euros) n'a gagné que 2,1% par rapport au même mois de 2014.

Latécoère a été porté (+7,67% à 9,69 euros) par un chiffre d'affaires en hausse de 12,4% au premier trimestre à 181,7 millions d'euros, tiré par son activité industrielle d'aérostructure et à la faveur de l'appréciation du dollar.

Vinci (+3,07% à 55,04 euros) et Eiffage (+4,07% à 53,95 euros) ont profité à plein du relèvement de leur recommandation par la banque JPMorgan à "surpondérer" contre "neutre" auparavant.

Enfin, Areva est monté de 2,13% à 8,45 euros alors que Jean-Bernard Lévy, PDG d'EDF (+0,71% à 22,68 euros), a défendu "la logique industrielle" d'une prise de contrôle majoritaire de l'activité réacteurs du groupe nucléaire Areva, dans un entretien au Figaro.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.