Prises de bénéfices en Europe, séance hésitante aux Etats-Unis

Le CAC 40 a clôturé en forte baisse hier de 1,81% à 5.173,38 points, dans un volume d'échanges nourri de 4,8 milliards d'euros, les investisseurs prenant des bénéfices au lendemain d'un nouveau plus haut depuis 2008.

Prises de bénéfices en Europe, séance hésitante aux Etats-Unis

La Bourse de Paris a ouvert dans le rouge et n’a eu de cesse de perdre du terrain au point de lâcher plus de 2% dans l'après-midi, avant de reprendre une trentaine de points sur ses plus bas.

Parmi les autres marchés européens, Francfort a lâché 1,89% et Londres 1,03%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a perdu 1,49%.

Le marché prend une partie de ses  bénéfices après être monté très fort la veille sans raison qui puisse justifier une hausse si rapide.

Côté statistiques macroéconomiques, la confiance des ménages en France s'est améliorée pour le troisième mois consécutif en avril, a annoncé l'Insee. L'indicateur qui la synthétise a gagné 1 point et atteint 94, son plus haut niveau depuis janvier 2010. Cet indicateur est conforme aux attentes. 

Aux Etats-Unis, l'indice de confiance du consommateur du Conference Board a nettement déçu en avril, tombant à 95,2 contre 101,4 en mars et un consensus Reuters de 102,5.

Ceci étant, les commandes de biens durables ont progressé de 4% en mars et l'indice S&P Case-Shiller des prix immobiliers dans les 20 plus grandes agglomérations américaines a augmenté de 0,9% en février par rapport à janvier.

Dans ces conditions, Wall Street a fini hésitante hier, les investisseurs peinant à dégager une tendance à partir d'une série contrastée de résultats d'entreprises et avant une décision de la Réserve fédérale: le Dow Jones a pris 0,40% à 18,110,14 points mais le Nasdaq a perdu 0,10% à 5.055,42 points et l'indice élargi S&P 500 a gagné 0,28% à 2.114,76 points.

Parmi les valeurs, plusieurs poids lourds du CAC 40 ont tiré le marché vers le bas, à l'image de Sanofi (-3,27% à 94,15 euros), L'Oréal (-2,93% à 174,00 euros), Airbus Group (-4,33% à 62,90 euros) et Saint-Gobain (-2,83% à 40,49 euros).

Orange a fortement reculé (-4,67% à 14,89 euros), affecté par un chiffre d'affaires en baisse de 1,4% au premier trimestre, en dessous des attentes.

Solocal a plongé (-14,10% à 0,53 euro), pénalisé par l'abaissement d'une partie de ses objectifs 2015 après avoir publié un bénéfice net en recul de 36,4% au premier trimestre.

M6 a chuté (-5,42% à 18,59 euros). Le groupe est parvenu à maintenir un résultat opérationnel courant stable au premier trimestre mais a vu l'activité de ses diversifications fléchir et ne voit pas encore se produire le rebond espéré du marché publicitaire.

Capgemini a perdu 3,61% à 81,49 euros après avoir bondi de près de 8% la veille grâce au rachat de l'américain Igate pour 4 milliards de dollars.

En revanche, Nexans s'est envolé (+12,45% à 36,40 euros), soutenu par un chiffre d'affaires en hausse de 2,6% au premier trimestre.

Total a gagné 1,04% à 49,68 euros, après avoir vu son bénéfice net chuter de 20% au premier trimestre, pénalisé par la baisse des cours du pétrole et des dépréciations de ses activités au Yémen et en Libye. Cette performance est toutefois meilleure que prévu.

Enfin, Carmat a pris 2,36% à 73,18 euros. Un coeur artificiel de la société a été implanté avec succès sur un troisième patient il y a environ deux à trois semaines à l'hôpital européen Georges-Pompidou à Paris.

Sur le marché des changes, l'euro montait nettement face à un dollar pénalisé par un indicateur décevant sur le moral des ménages américains.

Vers 21H00 GMT (23H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait dollar, contre 1,0981 dollar lundi à la même heure.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.