L'Europe consolide, les US repartent de l'avant

Le CAC 40 a terminé pour la troisième fois consécutive en légère progression de 0,36% à 5.211,09 points dans un volume d'échanges étoffé de 4,6 milliards d'euros.

L'Europe consolide, les US repartent de l'avant

La Bourse de Paris, qui a ouvert dans le vert, a reculé en milieu de séance, avant de repartir de l'avant en fin d'après-midi, clôturant au-dessus du seuil symbolique des 5.200 points.

Parmi les autres marchés européens, Londres a perdu 0,49% et Francfort 0,60%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a progressé de 0,14%.

Le dossier grec continue de rester une préoccupation majeure pour les investisseurs et empêchent aux indices de monter plus haut. Les créanciers internationaux maintiennent la pression sur le pays afin qu'il mette en place les réformes exigées pour débloquer la prochaine tranche d'aide et lui éviter un défaut de paiement.

Le ministre des Finances, Yanis Varoufakis, s'est de nouveau dit confiant sur un accord avec les créanciers mais pas nécessairement vendredi lors de la réunion des ministres des Finances de la zone euro (Eurogroupe) qui aura lieu à Riga.

L'agenda macroéconomique a par ailleurs été peu étoffé hier. Aux Etats-Unis, le nombre de logements revendus aux Etats-Unis a progressé en mars à 5,19 millions en rythme annuel par rapport aux 4,88 millions de reventes enregistrées en février. Le consensus attendait 5,03 millions.

Dans ces conditions, Wall Street a fini la séance en hausse, dans le sillage de nombreuses autres Bourses, et reprenant espoir pour la croissance économique américaine: le Dow Jones a gagné 0,49% à 18.038,27 points, le Nasdaq, +0,42% à 5.035,17 points et l'indice S&P 500 a pris 0,51%, pour terminer à 2.107,96 points.

Parmi les valeurs, Visa est arrivé en tête du Dow Jones, avec un gain de 4,07%, et MasterCard s'est adjugé 3,91%, saluant tous deux l'annonce par la Chine de l'ouverture prochaine de son marché de la compensation des transactions par cartes bancaires, décision qui devrait permettre aux groupes étrangers d'accéder directement à un marché estimé l'an dernier plus de 6.000 milliards d'euros.

En Europe, Bic s'est envolé (+8,14% à 152,05 euros) après avoir enregistré un bond de son bénéfice net au premier trimestre.

Zodiac Aerospace a été recherché (+7,15% à 33,19 euros) malgré une chute de 33,3% de son bénéfice net, affecté par les retards de livraison du segment sièges.

Safran a pris 1,48% à 70 euros après avoir confirmé ses perspectives annuelles dans la foulée d'une hausse de 14,3% de son activité au premier trimestre.

En revanche, Kering a chuté (-3,88% à 171,10 euros) après avoir publié un léger recul de ses ventes à données comparables, plombées par Gucci.

Areva a progressé de 8,02% à 1,79 euros après avoir commandé une "revue externe" des processus de fabrication de son site du Creusot (Saône-et-Loire), où a été produite la cuve du réacteur EPR de Flamanville (Manche) sur laquelle une anomalie a été découverte.

Sur le marché des changes, l'euro a reculé mercredi face au dollar au terme d'une journée hésitante. Vers 21H00 GMT (23H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,0725 dollar, contre 1,0735 dollar mardi à la même heure.

Par ailleurs, les neuf membres du Comité de politique monétaire de la Banque d'Angleterre (BoE) ont voté à l'unanimité début avril le maintien à 0,50% du taux directeur de l'institution.

Apprenez-en davantage sur le trading des CFD (Contrat pour la Différence). Retrouvez chaque jour toutes les news et analyses sur les indices, les actions, le Forex, les matières premières ainsi que nos points marchés.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.