Marchés mitigés après les minutes de la FED

Le CAC 40 a terminé en léger repli de 0,28% mercredi à 5.136,86 points dans un volume d'échanges modéré de 3,6 milliards d'euros.

Marchés mitigés après les minutes de la FED

Après avoir débuté la séance en repli, la Bourse de Paris est restée proche de l'équilibre. Le franchissement du seuil des 5.200 points n'en demeure pas moins plus que jamais d'actualité.

Sur le front macroéconomique, il ne reste plus que quelques heures avant l'échéance fixée entre partenaires européens pour trouver un accord destiné à financer à très court terme Athènes. Les opérateurs se veulent cependant prudents concernant cet épineux dossier.

Du côté des statistiques, les commandes à l'industrie allemande ont reculé de 0,9% au mois de février, alors que le consensus anticipait au contraire un rebond de plus de 1% après un repli de 2,6% de janvier.

Le volume des ventes du commerce de détail a pour sa part baissé de 0,2% dans la zone euro en séquentiel en février.

Ceci étant le journée d’hier fut marquée par les minutes de la réunion des 17 et 18 mars du Comité de politique monétaire de la Fed.

Les minutes ont montré que certains responsables de la Fed jugeaient le mois dernier que la situation économique serait de nature à justifier une première hausse des taux dès le mois de juin.

D'autres ont au contraire jugé que "la chute des prix de l'énergie et l'appréciation du dollar pourraient continuer à peser sur l'inflation à court terme", ce qui justifierait de reporter une hausse des taux d'intérêt à plus tard dans l'année.

Dans ces conditions, Wall Street a fini en légère hausse, faute d'avoir trouvé des nouvelles informations éclairantes dans le compte rendu de la dernière réunion de la Fed: le Dow Jones a gagné 0,15% à 17.902,51 points, le Nasdaq 0,83% à 4.950,82 points et le S&P 500 a pris 0,27% à 2.081,90 points.

Sur le terrain des valeurs, très attendus juste après la clôture, les résultats d'Alcoa sont ressortis supérieurs de 2cts aux estimations (0,28$ contre 0,26 attendu) mais le chiffre d'affaire rate de peu le consensus à 5,8Mds$ contre 5,9Mds$ attendus (contre 5,4Mds$ début 2014).

En Europe, l'action Renault a pris 0,95% à 86,07 euros alors que l'État a annoncé l'achat de 4,7% supplémentaires du capital du groupe, portant sa participation à 19,7%, pour forcer le constructeur automobile à adopter des droits de vote doubles, un dispositif issu de la loi Florange.

Du côté des valeurs, les pétrolières, parapétrolières et gazières sont particulièrement entourées après l'officialisation du rachat amical de BG Group par Royal Dutch Shell.

Deuxième plus forte hausse de l'indice phare, Technip s'adjuge ainsi 1,6%. Sur le SBF 120, Maurel & Prom engrange 3,6%.

L'action BNP grimpe quant à elle de 1,6% alors qu'Oddo a revu à la hausse son conseil de 'neutre' à 'achat' avec un objectif de cours de 54,7 à 66,8 euros.

Air France-KLM a reculé de 1,15% à 8,09 euros. Le trafic passagers du groupe franco-néerlandais a légèrement baissé en mars, la zone Afrique-Moyen Orient poursuivant son ralentissement (-3,1%) et la zone Amérique du nord restant dynamique (+2,7%).

Vivendi s'est élevé de 0,62% à 23,66 euros alors que des rumeurs évoquent son éventuel intérêt pour le groupe britannique de télévision payante Sky.

Sur le Forex, l'euro baissait jeudi face à un dollar revigoré par le compte-rendu de la Fed. Vers 06H00 GMT (08H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,0754 dollar, contre 1,0780 dollar mercredi vers 21H00 GMT.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.