Le Cac 40 regagne du terrain

Le CAC 40 progresse à la mi-séance regagnant plus que le terrain cédé hier. Les négociations entre la Grèce et la zone euro restent sous l’oeil attentif des investisseurs.

Le Cac 40 regagne du terrain

A la mi-séance, le Cac 40 rebondit de 1,78% à 4.969,68 points dans un volume d’affaires de 1,128 milliard d’euros.

Ailleurs en Europe, le Footsie londonien gagne 0,4%, le Dax de la Bourse de Francfort, qui a inscrit un nouveau record à 11698,52 points, s’adjuge 1,72% et l’Euro Stoxx 50 des principales valeurs de la zone euro 1,75%.

Le contrat future mars sur indice Dow Jones s’apprécie de 0,34%.

Sur le plan macroéconomique, les investisseurs suivront avec attention l'évolution du dossier grec aujourd'hui, alors que les discussions doivent reprendre entre la Grèce et les membres de l'Eurogroupe.

La Grèce et ses créanciers, qui sont à bout de patience, doivent plancher mercredi sur les réformes à mener dans le pays, condition sine qua non pour qu'il obtienne l'argent dont il a cruellement besoin pour éviter l'asphyxie. 

Pour l'heure, le gouvernement grec va pouvoir utiliser 555 millions d'euros présents dans la réserve du Fonds hellénique de stabilité financière (FHSF).

Du point de vue des statistiques, la production industrielle chinoise a progressé de 6,8% sur janvier et février cumulés, par rapport à la période comparable de 2014, un brutal ralentissement confirmant l'essoufflement persistant de la deuxième économie mondiale.

D’autre part, l’emploi salarié dans le secteur marchand en France est resté stable au quatrième trimestre avec 1.300 postes détruits, après 59.900 perdus au troisième (-0,4%).

Enfin, au Royaume-Uni, la production industrielle a diminué de 0,1% en janvier là où le marché tablait sur un rebond de 0,2%.

Du côté des valeurs, Renault progresse de 3,4% à 89,60 euros.

Exane BNP Paribas a relevé son objectif de cours sur le titre à 95 euros.

L’indice Stoxx Europe 600 de l’automobile signe la meilleure performance sectorielle avec un gain de 2,14%.

Peugeot prend 2,25% à 16,57 euros, également soutenu par le relèvement du cours cible d’Exane à 19 euros. 

Valeo s’adjuge 2,85% à 136,95 euros et Faurecia 3,08% à 43,61 alors que Barclays a porté son objectif de cours de 30 à 39 euros.

Total rebondit de 1,13% à 45,69 euros dans le sillage du baril de Brent, en hausse de 0,3% après avoir touché un plus bas de deux mois hier. 

Technip s’apprécie de 1,19% à 58,65 euros.

Rémy Cointreau avance de 4,86% à 68,82 euros.

Goldman Sachs a relevé sa recommandation de « neutre » à « achat » sur le titre du groupe de spiritueux en portant son objectif de cours de 61 à 70 euros.

A l’inverse, JCDecaux abandonne 4,81% à 32,28 euros.

La holding de la famille Decaux a cédé 12 millions d’actions, soit 5,4% du capital du groupe, au prix unitaire de 31,50, indique Goldman Sachs, en charge de l’opération.

BioMérieux lâche 3,25% à 93,07 euros.

Le spécialiste du diagnostic in vitro a vu son résultat net reculer de 18% à 134,9 millions d’euros en 2014, affecté par des coûts d'intégration de la société américaine BioFire, des effets de change négatifs et des dépenses engagées sur son site de Durham, aux Etats-Unis.

 Le groupe dit tabler sur un redressement cette année avec un résultat courant « contributif » compris entre 240 et 265 millions d’euros.

Enfin, Lagardère gagne 2,12% à 26,02 euros.

Le groupe publiera ses comptes 2014 après la clôture, mais son gérant en commandite Arnaud Lagardère a déclaré aux Echos viser une hausse d’environ 5% du résultat opérationnel cette année.

Sur le FOREX, la parité eurodollar est en baisse de -1,20% à 1,0568$, après avoir touché un nouveau plus bas de près de 12 ans (avril 2003) à 1,0584.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.