Un début de semaine léthargique en raison de la fermeture des marchés américains

La Bourse de Paris est restée atone hier terminant en légère baisse de -0,16% à 4.751,95 points, dans un volume d'échanges faible de 3,2 milliards d'euros, les investisseurs évitant tout positionnement tranché avant de connaître l'issue d'une réunion européenne consacrée à la Grèce.

Un début de semaine léthargique en raison de la fermeture des marchés américains

La cote parisienne a passé l'essentiel de la séance à patiner autour de l'équilibre, les yeux tournés vers Bruxelles où la réunion européenne sur la Grèce a débuté à 14H00.

Sur les autres places européennes, la Bourse de Francfort a perdu 0,37% et celle de Londres 0,24%. L'Eurostoxx 50 a reculé de 0,41%.

La fermeture des marchés américains en raison d'un jour férié aux États-Unis a également favorisé l'atonie générale, tout comme l'absence d'indicateur économique de premier plan.

Par ailleurs, Athènes va tenter d'arracher un accord avec ses créanciers sur un nouveau programme de financement lui permettant de tourner la page de l'austérité, mais les négociations s'annoncent très dures.

La Grèce doit impérativement trouver une solution avant la fin de son programme d'aide le 28 février, au risque de se retrouver à court d'argent.

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras s'est dit "tout à fait confiant", mais le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble s'est dit "très sceptique" sur la possibilité d'un accord.

Parmi les valeurs, Bouygues a été très recherché et a fini en tête du CAC 40 (+3,77% à 34,92 euros), alors que la holding Altice du milliardaire Patrick Drahi examine les conditions d'une reprise de l'opérateur Bouygues Telecom, selon Bloomberg. 

Bouygues a toutefois indiqué qu'aucune négociation n'était en cours.

Dans la foulée, aidé par la perspective d'une consolidation du secteur, Iliad a pris 3,97% à 223,85 euros et Orange 0,93% à 16,35 euros. Numericable-SFR a par contre fini à l'équilibre (-0,07%) à 49,43 euros.

Plusieurs recommandations de courtiers ont par ailleurs animé les échanges.

Aperam a été soutenu (+2,43% à 30,53 euros) par ING, tout comme Technip (+2,65% à 57,27 euros) par Morgan Stanley et Airbus (+1,41% à 50,45 euros) par Credit Suisse.

En revanche, Edenred a été pénalisé (-1,05% à 24,09 euros) par Raymond James et Groupe Eurotunnel (-0,91% à 12,01 euros) par Goldman Sachs.

Focus Home Interactive a fini en baisse de 6,23% à 13,55 euros, pour ses premiers pas sur la place parisienne après avoir levé 12,7 millions d'euros à l'occasion de son introduction en Bourse sur Alternext, le compartiment réservé aux PME.

Sur le marché des changes, l'euro se stabilisait face au dollar lundi, dans un marché figé alors que se tenaient des négociations cruciales entre la Grèce et ses créanciers européens, chargés de jeter les bases d'un accord lors d'une réunion à haut risque de l'Eurogroupe.

Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,1390 dollar, contre 1,1393 vendredi vers 22H00 GMT.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.