Le CAC 40 en repli du fait des craintes concernant la Grèce

La Bourse de Paris a débuté en léger recul mercredi, poursuivant sa consolidation de la veille, tout en préservant le seuil des 4 600 points.

Le CAC 40 en repli du fait des craintes concernant la Grèce

A la mi-séance, le CAC 40 a perdu 0,75% à 4 589,60 points dans un volume d’affaires de 1,117 milliard d’euros. Ailleurs en Europe, le Footsie londonien a cédé 0,39%, le DAX de la Bourse de Francfort 48,38% et l’Euro Stoxx 50 des principales valeurs de la zone euro 0,97%.

A Athènes, l’indice ASE a reculé de 5,19% après avoir touché un plus bas de plus de deux ans. Le contrat future mars sur indice Dow Jones a plié de 0,20%.

Sur le plan Macroéconomique, la nomination de Yanis Varoufakis, autrefois avocat d’un défaut de la Grèce, au poste de ministre des Finances constitue également un facteur d’inquiétude.

D’autre part, les investisseurs attendent dans la soirée la décision monétaire de la Fed.

Si aucune modification de la politique n’est anticipée, la terminologie utilisée sera scrutée à la loupe, notamment l’utilisation du mot « patience » pour signifier que le FOMC n’est pas pressé de relever les taux d’intérêt.

Du côté des statistiques, la confiance du consommateur allemand devrait s’améliorer en février, l’indice avancé établi par l’institut GfK progressant de 0,3 point à 9,3, au plus haut depuis novembre 2001, contre 9,1 anticipés par le consensus Bloomberg.

Enfin en France, la confiance des ménages s’est stabilisée en janvier, l’indice synthétique établi par l’Insee se maintenant à 90 points.

Du côté des valeurs parisiennes, Genfit poursuit sa dynamique favorable et signe la plus forte hausse du SBF 120 avec un gain de 4,35%.

L'engouement qui entoure le secteur des biotechnologies semble se maintenir en ce début d'année, notamment après la conférence JPMorgan qui s'est tenue du 12 au 15 janvier.

Les valeurs technologiques comme Technicolor (+1,42%), Dassault Systèmes (+0,79%) ou Altran (+0,67%) ont également le vent en poupe alors qu'Apple a fait état hier soir d'un spectaculaire bénéfice trimestriel de 18 milliards de dollars dû à une explosion des ventes d'iPhones.

STMicroelectronics perd 2,72% après avoir annoncé viser un retour à la croissance de son chiffre d'affaires cette année.

Sur l'ensemble de l'exercice 2014, ST a réalisé un chiffre d’affaires en repli de 8%.

Les banques poursuivent leur repli dans le sillage de leurs homologues grecques, dont, l’indice sectoriel recule de 14,63% à la Bourse d’Athènes. BNP Paribas perd 1,86% à 47,06 euros, Crédit Agricole 1,73% à 10,80€ et Société Générale 2,40% à 36,33 euros.

Vinci (-1,58%) et Eiffage (-1,91%) figurent encore parmi les plus fortes baisses de l'indice SBF 120 après avoir annoncé que le gel des tarifs autoroutiers décidé par le gouvernement ferait l'objet de recours.

Enfin, les résultats « canons » d’Apple dopent les valeurs technologiques.

Sur le Forex, la parité euro/dollar est en baisse de -0,11% à 1,1365 dollar.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.