Les marchés poursuivent leur ascension, toujours portés par les mesures de la BCE

Vendredi, le CAC 40 a terminé en hausse pour la septième séance d’affilée, il s’adjuge 1,93%, à 4 640,69 points, son meilleur niveau depuis juin 2008.

Les marchés poursuivent leur ascension, toujours portés par les mesures de la BCE

Par ailleurs, un Dax qui vole de record en record, des taux d’emprunt d’Etat à 10 ans français et allemand au plus bas de tous les temps, un euro qui chute à 1,1115 dollar, niveau inégalé depuis onze an,  la séance de vendredi a été celle de tous les records.

Les opérateurs, encore tout enivrés du programme d’achat de dettes publiques et privées pour un montant cumulé de 60 milliards d’euros par mois lancé par la (BCE), se sont positionnés à l’achat sur les marchés d’actions, avec une préférence pour les valeurs cycliques et bancaires.

L’appétit des investisseurs pour le risque subira un premier test aujourd'hui. En effet l'Union Européenne, confrontée à la large victoire en Grèce du parti de la gauche radicale et anti-austérité Syriza, va devoir composer avec Alexis Tsipras, le nouvel homme fort du pays, et choisir entre l'affrontement et des concessions difficiles à accepter pour certains pays, comme l'Allemagne

Outre-Atlantique, l’agenda statistique y était chargé : les ventes de logements anciens ont progressé de 2,4% le mois dernier à 5,04 millions d’unités en rythme annualisé, tandis que l’indice des indicateurs avancés du Conference Board s’est apprécié de 0,5% en décembre et que le secteur manufacturier a continué de croître en janvier mais à un rythme moins soutenu que prévu.

Dans ces conditions, Wall Street a fini en ordre dispersé vendredi : le Dow Jones a perdu 0,79%, mais le Nasdaq a pris 0,16% tandis que le S&P a reculé de 0,55% à 2 051,82 points.

Du côté des valeurs, les valeurs cycliques ont été entourées, à l’image de Renault. Le titre du constructeur automobile progresse de 2,16% à 68,98 euros. Son patron Carlos Ghosn a relevé sa prévision de croissance du marché automobile européen pour 2015, en citant notamment le programme d’achat d’obligations publiques et privées de la BCE. 

De leur côté, Capgemini monte de 2%, Saint-Gobain de 1,47% et Legrand de 2,62%.

Alcatel-Lucent gagne 4,18% à 3,118 euros, dopé par le chiffre d’affaires supérieur aux attentes de l’américain Infinera, dont les ventes ont atteint 186,3 millions de dollars au quatrième trimestre, contre 160 millions anticipés par Bloomberg.

Airbus Group (+ 4,12% à 49,28 euros) est quant à lui porté par la poursuite de la glissade de l’euro face au dollar, tout comme Safran (+ 4,85%) qui prend la tête du CAC 40.

A l’inverse, ArcelorMittal chute de 5,10% à 8,304 euros. HSBC et Jefferies ont tous deux abaissé leurs objectifs de cours sur la valeur.

Les banques subissent des prises de bénéfices après leur forte hausse de jeudi : BNP Paribas cède 0,81%, Crédit Agricole de 1,57% et Société Générale prend 0,70%.

Enfin, Thales abandonne 3,90% à 47,615 euros. Sa filiale à 35% DCNS redoute une perte nette de l’ordre de 300 millions d’euros pour l’exercice 2014. La contribution de DCNS au résultat d’exploitation de Thales serait ainsi négative de 100 millions d’euros, alors qu’elle était attendue proche de l’équilibre.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.