Contexte d'aversion au risque généralisé

La Bourse de Paris a sérieusement flanché hier de 2,55% pour terminer à 4 263 points, dans un volume d'échanges nourri de 4,2 milliards d'euros, terminant au plus bas depuis près de trois semaines, plombée à la fois par la chute des marchés chinois et l'incertitude politique en Grèce.

Contexte d'aversion au risque généralisé

Parmi les autres marchés européens, Francfort a perdu 2,21% et Londres 2,14%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a lâché 2,62%. 

La baisse du marché s'explique par une conjonction de plusieurs éléments, à commencer par la baisse des indices chinois et la situation en Grèce, ce qui fait beaucoup en peu de temps pour les investisseurs.

Le marché a souffert dès l'ouverture de la chute de la Bourse de Shanghaï qui a perdu plus de 5%, sur des prises de bénéfices après l'annonce de restrictions au financement des investisseurs.

Par ailleurs, la Grèce est entrée dans une période d'incertitude politique, avec l'annonce-surprise la veille d'un vote anticipé du Parlement dès la semaine prochaine pour l'élection présidentielle, relançant les craintes sur la zone euro.

A Wall Street, les indices avaient tous débuté nettement dans le rouge, mais ils se sont plus ou moins repris dans l'après-midi. Dopé par les valeurs technologiques, le Nasdaq a même fini dans le vert à 4 766 points en progression de 0,54%. Le Dow Jones a quant à lui perdu 0,29% à 17 801 points et l'indice élargi S&P 500 a reculé de 0,02% à 2 059 points.

Du côté des valeurs, les banques ont particulièrement souffert, à l'image de BNP Paribas (-3,42% à 49,98 euros), Crédit Agricole (-4,13% à 10,80 euros) et Société Générale (-3,66% à 37,23 euros).

Les valeurs industrielles ont également piqué du nez, comme Lafarge (-3,46% à 57,40 euros), Saint-Gobain (-3,58% à 33,66 euros), Alcatel-Lucent (-4,03% à 2,72 euros) ou Air France-KLM (-5,77% à 8,17 euros).

Hermès (+2,64% à 301,80 euros) a bénéficié en revanche d'un relèvement de recommandation à "acheter" contre "alléger" auparavant par les analystes d'Oddo et d'un relèvement d'objectif de cours à 330 euros contre 298,5 euros par Natixis.

Vallourec (-5,16% à 23,54 euros) a très fortement reculé après une note d'analystes défavorables.

Capgemini (-4,48% à 58,01 euros) a pâti d'un début de suivi à "vendre" par les analystes de Deutsche Bank.

Sur le marché des changes, l'euro montait face au dollar malgré les inquiétudes sur la situation politique en Grèce et ses répercussions sur la zone euro, bénéficiant principalement de prises de bénéfice sur le billet vert.

Vers 22h00 GMT (23h00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,2378 dollar contre 1,2308 dollar lundi à la même heure. Elle était tombée la veille à un nouveau plus bas depuis août 2012.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.