Les marchés américains subissent un nouveau repli assez marqué

La Bourse de Paris a terminé en légère hausse de 0,12% à 4 078,70 points, peinant à rebondir franchement après quatre séances de baisse et toujours préoccupée par un environnement économique morose en zone euro.

Les marchés américains subissent un nouveau repli assez marqué

Parmi les autres marchés européens, Francfort a gagné 0,27% et Londres 0,41%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a pris 0,23%.

Le marché parisien a conclu de justesse dans le vert une séance peu animée et au cours de laquelle il a beaucoup hésité sur la direction à suivre.

La séance n'a comporté par ailleurs aucun rendez-vous majeur, les investisseurs ignorant la publication avant l'ouverture d'un excédent commercial chinois qui a plus que doublé sur un an en septembre.

Le marché se prépare enfin à plusieurs publications d'entreprises aux Etats-Unis, qui vont se multiplier dans la semaine, avec les banques aujourd’hui.

A Wall Street, après avoir fluctué autour de l'équilibre pendant la majeure partie de la journée, les indices se sont enfoncés en territoire négatif à l'approche de la clôture.

En effet, le Dow Jones a cédé 1,35%, le Nasdaq 1,46% et l'indice élargi S&P 500 a lâché 1,65% terminant au plus bas depuis mai.

Signe de cette nervosité, l'indice VIX, ou "indice de la peur", a terminé à 24,64, son plus haut niveau depuis juin 2012.

Parmi les valeurs, STMicroelectronics a chuté (-4,64% à 5,32 euros), pénalisé par un abaissement de recommandation par les analystes de JPMorgan.

Certaines valeurs cycliques, les plus sujettes aux aléas de la conjoncture, sont reparties à la hausse, à l'image d'Arcelor Mittal (+2,19% à 9,86 euros), Vinci (+1,94% à 42,90 euros), Saint Gobain (+0,90% à 31,94 euros) et Schneider Electric (+1,10% à 55,98 euros).

Les investisseurs attendent désormais la suite de la saison des résultats pour tenter de trouver une direction. Aujourd’hui ce sera notamment au tour des grands établissements financiers JPMorgan, Citigroup et Wells Fargo, attendus sur une note irrégulière.

Sur le marché des changes, l'euro progressait nettement face au dollar, repassant au-dessus de 1,27 dollar en fin d'échanges new-yorkais.

Vers 21H00 GMT (23H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,2753 dollar, contre 1,2627 dollar vendredi à la même heure.​

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.