Les marchés européens cèdent de nouveau un petit peu de terrain

La Bourse de Paris est quasi inchangée dans un marché prudent. Les valeurs cycliques et financières sont les plus touchées.

Les marchés européens cèdent de nouveau un petit peu de terrain

A la mi-séance, le CAC 40 cède 0,01% à 4 451,97 points. Ailleurs en Europe, le Footsie londonien perd 0,13%, le Dax de la Bourse de Francfort 0,29% et l’Euro Stoxx 50 des principales valeurs de la zone euro 0,34%. Le contrat future septembre sur indice Dow Jones baisse de 0,17%.

Les investisseurs jouent la prudence après un rebond de plus de 8% du Cac 40 sur un mois alimenté par les anticipations d’un geste de la BCE.

Les incertitudes ne manquent pas entre le calendrier de resserrement monétaire de la Fed, l’issue du référendum en Ecosse ou encore la santé de l’économie chinoise. Wall Street a cédé du terrain hier soir, l’annonce par Apple du lancement de nouveaux produits ayant été occultée par la remontée des rendements sur le marché obligataire à une semaine de la réunion du conseil de politique monétaire de la Fed.

Sur le volet géopolitique, les pays de l’Union Européenne doivent discuter ce mercredi de la mise en place des nouvelles sanctions adoptées à l’encontre de Moscou. La Commission Européenne a annoncé en début de semaine le report de la mise en œuvre de ces sanctions afin de pouvoir évaluer si le cessez-le-feu décidé dans l’est de l’Ukraine est respecté.

Sur le plan macroéconomique, l’emploi salarié marchand a progressé de 0,1% au deuxième trimestre en France avec 8 300 postes créés après une perte de 20 100 sur la période janvier-mars. Toujours dans l’Hexagone, la production industrielle a augmenté de 0,2% en juillet, contre -0,3% attendue par les économistes.

Enfin, Michel Sapin a annoncé ce matin le report à fin 2017 de l’objectif de ramener le déficit public de la France sous les 3% du PIB, après une hausse attendue du déficit à 4,4% cette année.

Du côté des valeurs, Gemalto progresse de 2,45% à 74,53 euros. L’entrée d’Apple, via l’iPhone 6, sur le marché des paiements sans contact (NFC) est considérée comme favorable pour le fabricant de puces.

A l’inverse, Alcatel-Lucent baisse de 1,17% à 2,615 euros. Berenberg a abaissé son objectif de cours sur le titre de l’équipementier télécom de 2,50 à 2,20 euros.

EDF s’adjuge 0,96% à 25,77 euros. Goldman Sachs a relevé sa recommandation sur le titre de l’électricien de « neutre » à « achat ».

CGG prend encore 1,63% à 7,921 euros. Le groupe a annoncé avoir remporté quatre contrats de sismique marine 3D pour une valeur totale de plus de 80 millions de dollars.

Enfin, Air France-KLM recule de 1,99% à 8,425 euros. La compagnie aérienne a annoncé la mise en vente de 1% du capital d’Amadeus dans le cadre d’un placement accéléré pour un montant d’environ 128 millions d’euros.

Sur le marché du Forex, la paire euro/dollar est en légère progression de 0.04% à 1,2945.​

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.