Les marchés européens en légère baisse à la mi-séance

Les principales Bourses européennes ont ouvert sur une note hésitante mardi, au lendemain d'une séance marquée par le recul des valeurs liées à l'énergie et les incertitudes entourant l'issue du référendum sur l'indépendance de l'Ecosse.

A la mi-séance, le Cac 40 perd 0,09% à 4 471,05 points. Ailleurs en Europe, le Footsie londonien perd 0,18%, le Dax de la Bourse de Francfort 0,12%, tandis que l’Euro Stoxx 50 des principales valeurs de la zone euro cède 0,24%. Le contrat future septembre sur indice Dow Jones recule de 0,06%.

La Bourse de Paris reprend quelques fractions dans un marché qui poursuit son mouvement de consolidation. L’évolution de la situation en Ukraine et l’éventualité d’une victoire du « oui » au référendum sur l’indépendance de l’Ecosse suscitent des interrogations quant à leurs conséquences sur l’économie européenne. 

Sur le volet géopolitique, l’Union européenne a officiellement adopté hier de nouvelles sanctions contre la Russie, visant notamment les compagnies pétrolières, mais leur entrée en vigueur a été reportée afin de se donner le temps d’évaluer la mise en œuvre du cessez-le-feu et du plan de paix. 

Au Royaume-Uni, partisans et adversaires de l’indépendance sont désormais au coude-à-coude, selon un sondage TNS publié ce mardi, le « oui » et le « non » recueillant chacun 41% des suffrages, contre respectivement 38% et 46% lors du sondage précédent. Le gouvernement britannique doit présenter aujourd’hui des mesures de renforcement de l’autonomie écossaise, à condition que le « non » l’emporte.

Sur le plan macroéconomique, le déficit commercial de la France s’est légèrement tassé à 5,53 milliards d’euros en juillet, contre 5,57 milliards en juin. A l’inverse, le déficit budgétaire s’élevait à 84,1 milliards d’euros fin juillet, contre 80,8 milliards un an plus tôt. 

Du côté des valeurs, L’Oréal recule de 1,57% à 125,20 euros et enregistre l'une des plus fortes baisses du CAC 40. Le groupe a révisé en baisse ses prévisions de croissance du marché mondial des cosmétiques, a déclaré son PDG Jean-Paul Agon au Figaro. Il table désormais sur une progression comprise entre 3% et 3,5% cette année, contre 3,5% à 4% précédemment. 

A l’inverse, Valeo avance de 1,65% à 95,88 euros. JPMorgan a intégré l’action de l’équipementier automobile à sa « Focus List ». 

Bouygues gagne 0,53% à 28,33 euros. Le groupe a annoncé avoir remporté le contrat pour la réalisation de deux tunnels du métro de Hong Kong pour un montant d’environ 490 millions d’euros.

Enfin, Renault s’apprécie de 0,30% à 62,41 euros. Le constructeur automobile et Bolloré ont signé un accord dans les véhicules électriques prévoyant entre autres la fabrication d’une partie des Bluecar dans l’usine de Dieppe de la marque au losange.

Sur le marché des changes, la paire EUR/USD est en baisse de 0.15% à 1,2874 dollars.

 

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.