Les marchés en chute libre en fin de semaine

A Paris, après avoir subi vendredi une troisième séance consécutive de baisse dans d’importants volumes,  la tendance reste fragile, le CAC 40 gagne 0.49%, à 4223 points, dans un volume a peine supérieur au milliard d’euros.

Timide rebond des Bourses européennes

Le DAX progresse de 0.17% à 9194 points, le FTSE avance de 0.30% à 6699 points.

La Bourse de Zurich est la seule a être en terrain négatif. Plusieurs poids lourds doivent publier leurs comptes cette semaine : Nestlé, Swiss Re, Adecco et Zurich.

La situation en Russie plombe le moral des investisseurs, d’autant que la situation ne semble pas se calmer. En conséquence, l’indice Sentix qui mesure la confiance des investisseurs dans la zone euro est tombé de 10.1 points en juillet à 2.7 points en aout, alors que la statistique était attendue à 9 points.

Aucune statistique majeure n’est attendue cette après-midi aux USA.

La Banque du Portugal vient en aide à Banco Espirito Santo après avoir plongé de 73% la semaine dernière et dont le cours a été suspendu depuis vendredi après-midi. BES va être scindée en deux parties : la partie saine, recapitalisée à hauteur de 4.9 milliards d’euros via un fonds de résolution bancaire, et une « bad bank », dont les pertes seront supportées par les détenteurs de dette subordonnée et les actionnaires.

Malgré la situation préoccupante de BES, CREDIT AGRICOLE, deuxième actionnaire de la banque portugaise, ne semble pas affectée  en affichant une progression de 2.48%, à 10.33€.

BNP Paribas et la Société Générale gagnent respectivement 2.29% à 50.90€ et 1.98% à 37.57€.

AXA reprend de l’assurance en figurant à la première place du podium du CAC40 : +3.31% à 17.94€. L’assureur bénéficie de recommandations de plusieurs Brokers qui ont revu leurs objectifs de cours sur le titre. Bank of America Merrill Lynch passe de neutre à achat avec un objectif de cours de 20.80€ alors que DZ Bank aui était vendeur passe à l’achat et vise 19€.

ALCATEL après sa chute de 8.5% la semaine passée essaie de se reprendre et affiche +0.51% à 2.583€.

Malgré un début de séance positif, AREVA repart à la baisse. Suite à l’effondrement du titre vendredi de 19.67%, le cabinet Oddo a décidé de dégrader sa recommandation et réduit son objectif de cours de 23 euros à 15.50€. A la mi-séance, le titre perdait 0.76% à 12.40€.

CGG continue sa descente aux enfers en enchainant sur une cinquième séance de baisse consécutive et chute à 7.442€ après avoir touché 7.28€ son plus bas depuis près de 10 ans.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.