Les marchés terminent sur une note indécise

La Bourse de Paris progressait à la mi-journée de 0,71% et évoluait de nouveau au-dessus du seuil symbolique des 4.400 points.

Les indices PMI soutiennent les marchés à la mi-séance

A 11H55, l'indice parisien s'adjugeait 30,98 points à 4.407,3 points, dans un volume d'échange de 917 millions d'euros. L'indice n'avait pas dépassé les 4.400 points depuis le 8 juillet.

L'ouverture de la cote a été perturbée par le ralentissement de l'activité globale en France en juillet (PMI à 49,4 points), ce qui a aussitôt pesé sur l'indice. Mais la publication peu après des statistiques montrant une accélération de la reprise pour l'ensemble de la zone euro a redonné confiance aux investisseurs et a inversé la tendance.

Après plusieurs mois de ralentissement, la croissance a rebondi en zone euro au mois de juillet, sauf en France, selon la première estimation publiée jeudi par le cabinet privé Markit. Le PMI composite de la zone euro s'est établi à 54 points, contre 52,8 le mois précédent.

Du côté des indicateurs outre-Atlantique, les demandes hebdomadaires d'allocation chômage et les ventes de logements neufs en juin sont aussi au menu.

Parmi les valeurs, Technip dégringolait de 8,14% à 71,4 euros, pénalisé par l'abaissement de l'objectif de rentabilité de sa division "onshore/offshore" pour 2014.

Ipsos plongeait de 19,84% à 22,24 euros, après avoir annoncé qu'il n'atteindrait pas ses objectifs 2014 en raison d'un "trou d'air" au deuxième trimestre, dû à des effets de change et des difficultés aux États-Unis.

Dassault Systèmes profitait (+6,73% à 50,19 euros) de la confirmation de ses objectifs pour l'exercice 2014, malgré un impact négatif des taux de change qui ont contribué à faire chuter le bénéfice net au premier semestre.

Saft progressait de 4,80% à 28,4 euros, soutenu par le quasi doublement de son bénéfice net au premier semestre 2014, grâce aux bonnes performances de sa branche "Industrial battery group".

L'euro tentait de se reprendre face au dollar jeudi, après être tombé à un nouveau plus bas en huit mois, mais le billet vert restait ferme dans un marché dans l'attente des prochaines décisions de la Réserve fédérale américaine (Fed) et marqué par les tensions géopolitiques.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.