Paris efface ses pertes de la veille

La Bourse de Paris a terminé en hausse hier effaçant ses pertes de veille.

Paris efface ses pertes de la veille

Les investisseurs ont salué les bonnes nouvelles macroéconomiques venues de Chine et ont été rassuré sur le titre BES au Portugal.

L'indice CAC 40 a pris 63,75 points à 4.369,06 points (+1,48%), dans un volume d'échanges modéré de 3 milliards d'euros. La veille, il s'était nettement replié de 1,03%. Sur les autres places européennes, le DAX de Francfort a pris 1,44%, le FTSE de Londres s’est apprécié de 1,11% et l'Eurostoxx a gagné 1,56%. L’indice PSI 20 de la Bourse de Lisbonne finit en hausse de 3,28%.

Les marchés ont été dominé par deux éléments majeurs : l’accalmie sur le dossier BES et les bons chiffres chinois.

Le titre de Banco Espirito Santo (BES) s'est envolé mercredi à la Bourse de Lisbonne (+19,74%), après son plongeon de la veille, les investisseurs manifestant un certain regain de confiance à l'égard de la première banque privée du Portugal, en raison notamment de déclarations rassurantes du gouverneur de la Banque du Portugal. Selon la Banque centrale du pays, BES a la capacité de lever de nouveaux fonds et ainsi renforcer ses ratios de solvabilité.

La stabilisation de la croissance chinoise à un rythme soutenu et même un peu meilleur que prévu au deuxième trimestre (7,5% après 7,4% au premier trimestre et 7,4% anticipé par les analystes) a incité les investisseurs à prendre des initiatives.

Le démarrage dans le vert de la Bourse de New York a achevé de soutenir la tendance. A la clôture, le Dow Jones a fait un nouveau record, encouragée par une salve d'opérations entre des grandes entreprises américaines et des résultats trimestriels globalement bien accueillis. L’indice américain s'est adjugé 77,52 points, à 17.138,20 points (+0,47%). Le Nasdaq, à dominante technologique, a gagné 9,58 points, à 4.425,97 points (+0,22%). L'indice élargi S&P 500 a avancé de 0,42% à 1.981,57 points.

La veille, la présidente de la banque centrale américaine (Fed) a déclaré devant le Sénat que son établissement pourrait changer de cap monétaire « plus tôt » que prévu si l'amélioration du marché du travail continuait à dépasser les attentes.

Du côté des indicateurs américains, la production industrielle en juin a progressé de 0,2% en juin, un rythme plus faible qu’attendu néanmoins (+0,4%). Le taux d’utilisation des capacités est resté stable à 79,1%, contre une légère hausse à 79,3% anticipée. Enfin, les prix à la production ont augmenté de 0,4% en juin, soit deux fois plus qu’attendu.

Du côté des valeurs, ce sont les banques qui ont mené le rebond. BNP Paribas gagne 1,99% à 49,185 euros, Crédit Agricole caracole en tête du CAC 40 avec +4,79% à 10,39 et Société Générale prend la 3ème position avec +3,01% à 38,035 euros. L'indice européen DJ Stoxx des banques signe la deuxième meilleure performance du jour (+2,19%) derrière celui des matériaux de base (+2,81%), boosté par les derniers chiffres de la croissance chinoise.

Les valeurs cycliques ont également soutenu le marché à l'image de Schneider Electric (+1,99% à 67,29 euros) ou Alcatel-Lucent (+1,69% à 2,64 euros).

Alstom est aussi monté nettement, gagnant 2,20% à 27,15 euros après un relèvement de recommandation à « surperformer » par Exane BNP Paribas.

Airbus (-2,46% à 45,36 euros) n'est pas parvenu pour sa part à profiter des commandes engrangées au salon aéronautique de Farnborough, souffrant notamment des compensations réclamées par le Qatar pour les retards de livraison de son gros porteur A380.

Air France (+6,28% à 8,90 euros) a profité de son côté du rebond du marché pour regagner l'important terrain perdu depuis le début du mois de juin où le titre avait quasiment atteint les 12 euros.

Orpea a pris 1,48% à 50,4 euros après avoir confirmé son objectif annuel d'activité à 1,93 milliard d'euros dans la foulée d'une hausse de 13,8% de son chiffre d'affaires au premier semestre 2014.

Enfin, l’Euro a terminé en baisse de 0,32% à 1.3526 dollar. L’or a cru de 0. 36% à 1 299.60 dollars l’once et le WTI a progressé de 1,37% à 101.56 dollars le baril.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.