Le CAC 40 affiche de nouveau sa prudence

La Bourse de Paris rebondissait ce mardi matin après avoir reculé lors des 4 dernières séances, accueillant favorablement des indicateurs macroéconomiques mitigés et la fin de l’affaire BNP Paribas aux Etats-Unis.

Le CAC rebondit après 4 séances de baisse

A mi-séance, l'indice CAC 40 prenait 0,65 % à 4 451,73 points, le DAX 0,25 % à 9 857,17 points et le FTSE 100, 0,47 % à 6 775,70 points.

Le marché repartait de l’avant ce matin malgré le ralentissement de la croissance du secteur manufacturier en zone euro au mois de juin. Selon le cabinet Markit, l'indice PMI du secteur manufacturier est tombé en juin à son plus bas niveau depuis novembre à 51,8 après 52,2 en mai. Dans le détail, même si la croissance y est moins soutenue, l’Allemagne reste la locomotive de la zone euro alors que la France reste l’un des plus mauvais élève avec une activité manufacturière en contraction à son rythme le plus élevé depuis 6 mois.

Sur le front de l’emploi, le nombre de chômeurs en zone euro en mai a baissé de 28 000 unités avec un taux qui est resté stable à 11,6 % selon les données publiées par Eurostat.

Enfin, plus tôt dans la matinée, la Chine avait fait état de la plus forte progression de l’activité manufacturière en 6 mois. L'indice PMI des directeurs d'achat a atteint 51 le mois dernier, au plus haut depuis décembre, contre 50,8 en mai selon le bureau national des statistiques et l'indice PMI calculé par la banque HSBC, également publié mardi, s'est établi à 50,7 pour juin, au plus haut depuis sept mois, contre 49,4 en mai.

Les investisseurs à la bourse de Paris ont aussi salué la fin du litige opposant BNP Paribas à la justice américaine. La banque française a reconnu avoir violé les embargos américains contre Cuba, l'Iran et le Soudan et accepté l’amende record de 8,9 milliards de dollars.

Le titre de la banque prenait 3,93 % à 51,49 euros après avoir perdu plus 19% depuis que la banque eut annoncé mi-février qu'elle passait une provision dans ses comptes en prévision de cette sanction.

Dans la foulée, Société Générale prenait 3,25 % à 39,50 euros et Crédit Agricole, 1,94 % à 10,50 euros.

Club Méditerranée dont la cotation avait été suspendu juste à 12h00 prenait 10,20 % à 21,50 euros. Le financier italien Andrea Bonomi a proposé 21 euros par action lors de sa contre-OPA déposé en fin d'après-midi lundi.

ST Dupont restait inchangé à 0,27 euro. La société a triplé son bénéfice net annuel à 3,1 millions d'euros, sous l'effet de la poursuite de ses opérations de restructuration.

Eurofins prenait 0,18 % à 225 euros. Le groupe a finalisé le rachat du laboratoire de tests biologiques américain ViraCor-IBT Laboratories pour 255 millions de dollars.

BioAlliance s’adjugeait 1,04 % à 7,80 euros. Les actionnaires de la société ont approuvé définitivement avec ceux de son concurrent danois Topotarget, leur fusion qui va donner naissance au groupe Onxeo, appelé à devenir un acteur majeur dans les maladies orphelines en oncologie.

Enfin, Cafom s’ envolait de 5,61 % à 10,55 euros après que le distributeur français de meubles eut annoncé avoir renoué avec les bénéfices lors du premier semestre de son exercice décalé 2013/14.

L’Euro restait stable 1,3690 dollar. L’or reculait légèrement à 1 326,08 dollars l’once et le Brent, échéance août 2014, à 112,38 dollars le baril.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.