Le CAC consolide au-dessus des 4 500 points

La Bourse de Paris restait quasi inchangée mercredi matin après avoir atteint la veille son plus haut de l'année, dans un marché qui consolide tranquillement au-dessus des 4 500 points en attendant la réunion de la BCE du 5 juin.

A mi-séance, l'indice CAC 40 prenait 0,09 % à 4 533,83 points, le DAX 0,08 %  et le FTSE 100, 0,01 % à 6 845,89 points.

Les investisseurs profitaient ce matin de la publication d’indicateurs décevants en France et en Allemagne pour engranger quelques bénéfices après 5 séances de hausse alors que l’indice phare de la bourse de Paris a battu un nouveau record hier.

En France, la consommation des ménages français a reculé de 0,3% en avril après une hausse de 0,6% en mars, alors qu'une progression était prévue, en raison principalement du recul des dépenses en énergie selon les données publiées mercredi par l'Insee.

En Allemagne, le nombre de demandeurs d'emploi a augmenté de 24.000 sur le mois écoulé, à 2,905 millions alors que le consensus attendait une baisse de 15 000, affichant la progression la plus importante depuis plusieurs années. En raison de la douceur de l'hiver, les employeurs, notamment dans le secteur de la construction, n'ont pas autant réduit leurs effectifs qu'à l'habitude au cours des premiers mois de l'année, une exception qui s'est traduite par un rattrapage au printemps. Le taux de chômage est cependant resté stable à 6,7%, précise l'Office fédéral du travail.

Toutefois, la tendance lourde du marché parisien reste positif, les investisseurs s'attendant toujours à ce que la BCE prenne, à l'issue de sa réunion du 5 juin, les mesures d'une politique « non conventionnelle » sur le modèle de la Réserve fédérale américaine.

Parmi les valeurs, Sanofi reculait de 0,49 % 77,76 euros. La société a obtenu les droits de commercialisation sans ordonnance du Cialis, un traitement de la dysfonction érectile de son concurrent américain Eli Lilly & Co.

Alstom progressait de 1,15 % à 29,02 euros. General Electric a précisé son offre à 12,35 milliards d’euros et s’est engagé à créer 1 000 emplois en France, s’il parvient à racheter le pôle énergie d’Alstom.

Clud Méditerranée reculait de 0,31 % à 19,50 euros. Les autorités boursières françaises ont donné jusqu'au 30 juin aux sociétés de l'homme d'affaires italien Andrea Bonomi pour lancer une contre OPA sur la valeur.

Lagardère s’adjugeait 0,55 % à 26,395 euros. Le groupe a annoncé tabler sur une hausse d'environ 5% par an de son résultat opérationnel courant d'ici 2018.

Neopost perdait 3,30% à 59,56 euros, après annoncé la baisse de son chiffre d’affaires de 2,6 % sur les 3 premiers mois de l’année et malgré réaffirmé ses révisions pour 2014.

Adocia prenait 5,13 % à 12,10 euros grâce au lancement d'un programme de certificats de dépôts américains (ADR) pour faciliter l'accès des investisseurs américains à ses actions.

Enfin, Cegedim se repliait de 4,42 % à 25,33 euros. La société a enregistré un chiffre d'affaires consolidé de 204,0 millions d'euros au premier trimestre 2014, en baisse de 4,1%. Le résultat net consolidé est ressorti en perte de 9,0 millions d'euros contre une perte de 15,4 millions d'euros au premier trimestre 2013.

L’Euro reculait à 1,3618 Dollar. L’or restait stable à 1 265,55 dollars l’once et le Brent, échéance juillet 2014, à 110,27 dollars le baril.

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.