Le CAC fait une pause

La Bourse de Paris faisait une pause, au lendemain d’un nouveau plus haut depuis septembre 2008 et d'un nouveau record de Wall Street.

A mi-séance, l'indice CAC 40 perdait 0,23 % à 4 494,73 points, le DAX 0,16 % à 9 738,87 points et le FTSE 100, 0,08 % à 6867,26 points.

Malgré les nouveaux records de Wall Street hier, les investisseurs restaient prudents ce matin notant que les nouveaux sommets atteints par la bourse de New York l’ont été dans la douleur. Les inquiétudes concernant la valorisation et le modèle économique de certaines valeurs technologiques ou de petites capitalisations de la cote sont toujours présentes et le chiffre des ventes de détails en avril a déçu.

Les investisseurs sont peu enclin aux risques alors que l’agenda économique est parsemé. En zone euro, la production industrielle a reculé de 0,3% en mars, conformément au consensus selon des données publiées mercredi par l'office européen de statistiques Eurostat. Du côté de l’inflation, les données publiées ce matin ne sont pas en mesure de remettre en cause la mise en place attendue de mesures par la BCE. L'indice des prix est bien remonté en Allemagne en avril, atteignant 1,3%, mais essentiellement grâce aux vacances de Pâques et en France, l’inflation a augmenté de 0,7% en avril sur un an, contre 0,6% en mars selon l’Insee.

Pour de nombreux observateurs, les marchés cherchent à anticiper un possible ou probable mouvement de la BCE. Cette dernière, selon des informations de presse, préparait un ensemble de mesures susceptibles d'être annoncées à l'issue de sa réunion de juin, incluant la possibilité d'une baisse de ses trois taux directeurs voire des taux négatifs et celle de mesures ciblées visant à améliorer le crédit aux petites et moyennes entreprises. De fait, le discours ce jour du président de la banque centrale allemande Jens Weidmann devrait être particulièrement suivi par les investisseurs.

Parmi les valeurs françaises, Alstom s’adjugeait 1,39 % à 29,25 euros. Le géant américain General Electric négocierait avec des investisseurs français la cession de ses activités éoliennes et d'hydroélectricité au cas où il parviendrait à acquérir la branche énergie de l'industriel français.

ADP abandonnait 0,33% à 91,77 euros après l’annonce d’une baisse de 2,4% de son chiffre d'affaires au premier trimestre, sous l'effet notamment d'un hiver exceptionnellement doux.

Numericable progressait de 2,34% à 37,80 euros après la confirmation de ses objectifs et une forte hausse de son bénéfice net au premier trimestre.

Solocal prenait 1,18 % à 1,71 euros. La société reconverti dans la localisation sur internet a lancé une augmentation de capital de 440 millions d'euros dans le cadre de son plan de restructuration financière.

Teleperformance bondissait de 3,72 % à 44,59 euros. Le spécialiste de la relation client a réalisé au premier trimestre 2014 un chiffre d'affaires en hausse de 3% à 609,9 millions d'euros.

Direct Energie reculait de 1,21 % à 9 euros après la publication d’un chiffre d’affaires quasi stable au premier trimestre.

Enfin, Jacquet Metal Service gagnait 2,53 % à 17 euros après l’annonce d’un chiffre d’affaires à 291,6 millions d'euros, en croissance de 6,7% par rapport au premier trimestre 2013.

L’Euro rebondissait légèrement à 1,3716 Dollar. L’or progressait à 1 301,60 dollars l’once et le Brent, échéance juillet 2014, poursuivait son rebond à 108,86 dollars le baril.

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.