Le CAC 40 accentue son repli

La Bourse de Paris a poursuivi son repli vendredi en chutant fortement, dans une séance soumise aux inquiétudes concernant l’économie chinoise et celle des pays émergents et à la morosité de Wall Street.

L'indice CAC 40 a perdu 2,79% à 4 161,47 points, dans un volume d'échanges soutenu de 4,9 milliards d'euros. Le DAX 30 a reculé de 2,48% à 9 392,02 points et le FTSE 100, de 1,62% à 6 663,74 points. 

Après avoir ouvert en légère hausse, le marché parisien s’est retourné à la baisse pour accélérer le mouvement avec le repli de Wall Street. 

L’inquiétude concernant l’économie chinoise a continué de peser sur la tendance. Si les investisseurs parisiens avaient résisté jeudi au repli beaucoup plus important que prévu du PMI manufacturier chinois, la tenue des marchés américains est venue leur rappeler que la santé de l’économie chinoise était importante pour la croissance américaine. Avec des indicateurs macroéconomiques mitigés et des résultats et prévisions d’entreprises peu encourageants, la place new yorkaise n’a pas eu de mal à s’affaisser une nouvelle fois vendredi alors que Wall Street navigue tout près de ses plus hauts historiques et s’est adjugé 30 % de progression en 2013. 

Aux inquiétudes concernant l’économie chinoise, sont venues s’ajouter celles des pays émergents notamment celles l’argentine et la Turquie. Le gouvernement argentin a annoncé vendredi la fin de la restriction à l'achat de dollars, impliquant de facto une dévaluation du peso argentin. En Turquie, la livre turque a de nouveau chuté sur fond de crise politique et de crainte d'un nouveau resserrement de la politique monétaire de la Fed. Cette situation rappelle celle de juin, lorsque la chute brutale des marchés émergents avait entraîné les marchés développés dans leur sillage. 

Sans aucun indicateur important, ni résultats d'entreprises vendredi, tant aux États-Unis qu'en Europe, les éléments techniques du marché ont aussi influencé la tendance avec l’enfoncement de plusieurs seuils. 

De fait, l'indice Dow Jones a perdu 1,96%, à 15 879,11, le S&P 500, 2,09%, à 1 790,29 et le Nasdaq de 2,15% à 4 128,17. 

Parmi les valeurs françaises, Sanofi a perdu 4,19% à 72,03 euros et Edenred, 3,39% à 22,23 euros après un abaissement de recommandation par Citigroup de « achat » à « neutre » auparavant. 

De même, Unibail-Rodamco a reculé de 3,35 % à 178,70 euros après un abaissement de recommandation par Morgan Stanley. 

Legrand a pris 0,35% à 39,61 euros, suite à des notes favorables de Crédit Suisse et Natixis. 

Airbus Group s’est replié de 3,86% à 52,78 euros. La banque russe VEB a cédé la totalité de ses titres, a annoncé son président à l'agence russe Interfax, citée par l'agence Dow Jones Newswires. 

Alstom a abandonné 3,79% à 21,61 euros après que l'agence de notation Moody's eut abaissé à "négative" la perspective de la note du groupe. 

Maurel et Prom a perdu 3,14% à 12,18 euros malgré avoir publié un chiffre d'affaires en hausse de 21% sur l'année écoulée. 

Enfin, AB Science s'est effondré de 20,61% à 11,36 euros après avoir annoncé que l'Agence européenne du médicament avait rejeté sa demande d'autorisation de sa molécule phare masitinib, un traitement anticancéreux. 

L’Euro s’est légèrement replié à 1,3677 après une séance volatile. L’or a progressé à 1 269,80 dollars l’once. Le WTI, échéance mars 2014, a reculé à 96,89 dollars le baril.

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.