Le CAC 40 reste suspendu à la FED

La Bourse de Paris évoluait en légère baisse jeudi, les investisseurs restant prudent avant une nouvelle journée chargée sur le front économique.


A mi-séance, l'indice CAC 40 et le Footsie perdaient 0,08% à respectivement 4 145,27 points et 6 505,05 points. Le DAX grignotait 0,04 % à 9 144,08 points.

Les investisseurs restaient sur leur quant à soi ce matin sur les places européennes en attendant la conférence de presse de Mario Draghi cet après-midi à l’issue de la dernière réunion de l’année de la BCE et la publication d’un certain nombres de données macroéconomiques aux Etats-Unis.


Pourtant, la banque centrale européenne ne devrait pas prendre de nouvelles initiatives un mois après avoir abaissé, contre toute attente, son taux directeur. Au début novembre, la BCE avait justifié la baisse de son taux directeur de 0,50% à 0,25 % par le niveau très faible de l'inflation et le risque de déflation notamment dans les pays du sud de l’union monétaire. Mais avec le rebond de l’inflation durant le mois de novembre en zone euro, la banque centrale européenne devrait adopter un discours accommodant alors que la reprise en zone euro reste fragile.

Du côté des indicateurs macroéconomiques, la nouvelle hausse du chômage en France est passé inaperçue. Le taux de chômage a légèrement progressé au troisième trimestre, atteignant 10,5% en métropole (10,9% avec l'outre-mer) après un trimestre de stabilisation.

Toutefois, les intervenants devraient toujours rester prudents voir poursuivre leurs prises de bénéfices au fur et à mesure que seront publiés un certain nombre d’indicateurs outre-Atlantique avant le très attendu taux de chômage des Etats-Unis vendredi qui devrait confirmer ou infirmer les craintes d’un durcissement imminent de la politique monétaire américaine.

Cet après-midi, seront publiés la deuxième estimation du PIB pour le troisième trimestre et les demandes hebdomadaires d'allocations chômage à 14hr30 et les commandes industrielles pour le mois d'octobre à 16hr00 avant le discours du président de la Fed d'Atlanta, Dennis Lockhart, sur les prévisions économiques et la politique monétaire.

Parmi les valeurs françaises, Renault grignotait 0,02% à 61,51 euros après l'obtention du feu vert des autorités chinoises pour construire une usine. Dans la foulée, Peugeot perdait 1,49 % à 11,925 euros.

BNP Paribas s’adjugeait 0,46 % à 52,97 euros. La banque a conclu un accord avec Rabobank pour lui racheter sa filiale polonaise, valorisée 1 milliard d'euros par cette transaction.

Soitec poursuivait son rebond en prenant 1,97 % à 1,55 euros. La société a annoncé avoir été informée que la Commission européenne avait autorisé le financement du programme Guépard dont la société est le coordinateur pour mettre au point une nouvelle génération de cellules photovoltaïques à très haute efficacité.

Véolia environnement restait quasi inchangé à 11,30 euros. La société a annoncé la mise en vente de la SADE , sa filiale de travaux qui compte 9 000 salariés pour 1,4 milliard d'euros de chiffre d'affaires, a révélé "Les Echos".

Enfin, Pierre & Vacances prenait 3,54 % à 23,69 euros malgré avoir creusé sa perte annuelle en raison des coûts de restructuration non-récurrents. Toutefois, la société a retrouvé un résultat opérationnel bénéficiaire.

L’Euro progressait légèrement à 1,3593 Dollar. L’or se repliait à 1 234,40 dollars l’once et le Brent, échéance janvier 2014, valait 111,99 dollars le baril.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.