Le CAC se replie avant le chômage américain

La Bourse de Paris reculait sensiblement mardi matin dans une séance pourtant dépourvue de rendez-vous économiques majeures.


A mi-séance, l'indice CAC 40 reculait de 1,60 % à 4 216,71 points, le DAX de 0,86% à 9 320,97 points et le FTSE 100 de 0,73 % à 6 547,50 points.

Les investisseurs parisiens accentuaient leur repli sous la résistance des 4 300 points ce matin engrangeant quelques bénéfices de précautions alors que la fin de semaine s’annonce plutôt agitée avec la publication du taux de chômage aux Etats-Unis. 

Pour certains observateurs, après la publication hier aux Etats-Unis des bons chiffres des dépenses de construction en octobre et de l’indice ISM de l'activité des industries manufacturières qui a continué d'accélérer en novembre pour le sixième mois consécutif, la fin de semaine pourrait retrouver une certaine nervosité si les chiffres de l’indice ISM de l’activité non manufacturière publiés demain et ceux de l’emploi privé (ADP) publiés jeudi, confirmaient le retour d’une croissance solide aux Etats-Unis alors que sera publié vendredi le taux de chômage aux Etats-Unis, principal vecteur de la politique monétaire de la FED.

Dans ce contexte, alors que la principale préoccupation des marchés reste le calendrier de l’évolution de la politique ultra accommodante de la FED, nombre d’investisseurs pourraient être tentés d’anticiper une réduction du montant des actifs que rachète la FED chaque mois alimentant de fait, un retour de la volatilité sur les marchés.

Les informations publiées ce jour en Europe n’ont pas eu d’influence sur la tendance. En zone euro, les prix à la production industrielle se sont repliés de 0,5% en octobre par rapport à septembre selon les données publiées mardi par l'office européen de statistiques Eurostat. En Allemagne, les immatriculations de voitures neuves ont reculé de 2% en novembre et devraient afficher une baisse de 5% sur l'ensemble de l'année, a annoncé mardi la fédération allemande de l'industrie automobile VDA. Enfin, en Espagne, le chômage a très légèrement reculé le mois dernier après avoir progressé le mois précédent.

Du côté des valeurs françaises, Iliad reculait de 1,01% à 171,50 euros. L’annonce de l’ajout de la 4G dans son offre sans en modifier le prix ne semble pas pour l’instant avoir convaincu les investisseurs. 

Crédit Agricole reculait de 0,41 %% à 9,197 euros malgré le relèvement de sa recommandation à
« acheter » par Nomura.

En revanche, la banque japonaise, faisait plonger BNP de 2,21 % à 53,87 euros après avoir abaissé sa recommandation à « neutre » contre « acheter » auparavant. 

Axa ne profitait pas du relèvement de sa recommandation par Barclays à « surpondérer » contre « souspondérer » auparavant. Le titre, à mi-journée, perdait 0,83 % à 19,10 euros.

AB Science s’adjugeait 6,81 % à 16,32 euros après l'annonce de l'engagement d'études de phase III pour tester l'efficacité de sa molécule phare, le masitinib, dans le traitement du cancer colorectal métastasé.

Enfin, Neopost perdait 1,25% à 57,81 euros. Le fournisseur d'équipements de traitement de courrier a confirmé ses prévisions pour 2013 après un chiffre d'affaires étal au troisième trimestre de son exercice décalé.

L’Euro rebondissait à 1,3574 Dollar. L’or reprenait quelques dollars à 1 224,47 dollars l’once et le Brent, échéance janvier 2014, restait inchangé à 111,36 dollars le baril. 

 

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.