Le CAC 40 cale sur les 4 300 points

La Bourse de Paris a clôturé en baisse mardi, se repliant une nouvelle fois sous les 4 300 points dans un marché prudent, affaibli par un indicateur américain décevant.

L'indice CAC 40 a perdu 0,57 % à 4 277,57 points, dans un volume d'échanges modéré de 2,8 milliards d'euros, le DAX 0,11 % à 9 290,07 points et le Footsie, 0,87 % à 6 636,22 points.

Le CAC 40 n’arrive toujours pas à franchir le niveau des 4 300 points malgré la succession de records affichée par Wall Street depuis quelques séances. La journée de mardi n’aura pas fait exception à la règle. Après l’ouverture, le Cac 40 s’est affiché au-dessus des 4 300 points pendant quelques instants avant de retourner en zone rouge jusqu’en début d’après-midi ou l’indice phare de la place parisienne a de nouveau franchi la barre des 4 300 points. Toutefois, l’ouverture en légère baisse de Wall Street et son évolution en dents de scie en matinée américaine n’ont pas permis au CAC 40 de s’y établir définitivement. En deuxième partie d’après-midi, le Cac repartait à la baisse pour clôturer au plus bas de la journée. 

L’optimisme suscité par l’accord avec l’Iran n’aura duré qu’une journée. D’une part, au-delà de la période renouvelable de 6 mois dédiée aux inspections internationales, les problèmes restent entiers. D’autre part, l’autorisation donnée à l’Iran d’exporter 200 000 barils de pétrole par jour ne pourra pas selon une majorité d’analystes, peser sur les cours du marché alors que l’économie mondiale montre quelques signes d’essoufflements. 

Les indicateurs publiés ce jour n’ont eu que peu d’influence sur la tendance. Les permis de construire aux Etats-Unis ont fait un bond de 6,2% pour s'établir au plus haut depuis cinq ans et les prix des logements ont augmenté en septembre pour le 20éme mois consécutif. Cependant, ces bons chiffres ont été terni par la nouvelle dégradation du moral des ménages aux Etats-Unis qui a encore baissé en novembre prenant par surprise les analystes.

Wall Street a néanmoins battu de nouveaux records mardi avec le Nasdaq qui a fini au-dessus des 4 000 points pour la première fois en 13 ans. L’indice des valeurs technologiques a terminé en hausse de 0,58 % à 4 017,75 points, le Dow Jones et le S&P 500 inchangés à respectivement 16 072,80 points et 1 802,75 points.

Parmi les valeurs françaises, PSA Peugeot Citroën s’est adjugé 1,58% à 10,92 euros. La nomination de l'ex-numéro deux de Renault, Carlos Tavares, au directoire de PSA pour succéder à son actuel président Philippe Varin en 2014 semble avoir rassuré les investisseurs.
Rémy Cointreau s’est effondré de 8,31% à 66 euros. Le bénéfice net du groupe s’est replié de 20 % au premier semestre et le bénéfice opérationnel sur l’exercice a été annoncé en recul. Dans la foulée, Pernod Ricard a abandonné 2,60% à 84,33 euros.

Faiveley Transport s’est effondré de 6,18% à 53 euros, pénalisé par l'abaissement de sa perspective de marge opérationnelle pour l'exercice 2013-2014.

Trigano a pris 3,47% à 15,22 euros, après un doublement de son bénéfice net annuel.
Nicox a progressé de 1,56% à 2,48 euros, après l'annonce de l'acquisition de la société spécialisée en ophtalmologie Eupharmed en Italie, qui lui permettra de disposer d'une présence commerciale directe dans ce pays.

Enfin, Technip s’est replié de 3,28% à 71,27 euros malgré le contrat remporté auprès du groupe sud-africain de pétrochimie Sasol pour une unité de transformation de gaz naturel en produits pétroliers liquides.

L’Euro a rebondi à 1,3573 $. L’or a reculé à 1244, 71$, l’once et le WTI, échéance janvier 2014, s’est replié à 93,57 $ le baril.

 

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.