Le CAC 40 retient son souffle

La Bourse de Paris évoluait en légère baisse mardi à mi-journée, retenant son souffle avant la très attendue publication des chiffres de l'emploi aux États-Unis pour la première fois depuis la crise budgétaire américaine.

A mi-séance, l'indice CAC 40 perdait 0,07 % à 4 273,74 points, le DAX de 0,09 % à 8 859,09 points alors que le Footsie progressait de 0,11 % à 6 661,44 points.

Les investisseurs adoptaient une attitude prudente ce matin avant la publication des chiffres de l’emploi aux Etats-Unis cette après-midi à 14h30. Après la paralysie de deux semaines générée par le «shutdown», les investisseurs vont désormais revenir à leur principale préoccupation à savoir essayer de déterminer l'évolution de la politique monétaire des États-Unis en scrutant tous les signes, dont et surtout ceux de l’emploi,  qui pourraient leur donner une indication sur les décisions à venir de la banque centrale américaine.

Ce jour, selon le consensus, 180 000 emplois devraient avoir été créés en septembre avec un taux de chômage stable à 7,3%. Certains analystes estiment que la Réserve fédérale attendra les chiffres d'octobre, début novembre, pour éventuellement altérer sa politique de rachats massifs de bons du trésor et de titres hypothécaires. D’autres, alors que les problèmes qui ont paralysé Washington pendant 2 semaines sont simplement reportés au début de la prochaine année, parient sur un statu quo de la politique monétaire ultra-accommodante de la Fed au moins jusqu’au premier semestre 2014.

Du côté des entreprises françaises, GDF Suez reculait de 1,75 % à 18,25 euros après l'abaissement de recommandation par Bank of America-Merrill Lynch.

Carrefour progressait de 0,79% à 27,52 euros après que le groupe de distribution eut annoncé le retrait de son projet de supermarché pour gourmets qu'il entendait tester place de la Madeleine à Paris alors que le célèbre magasin Hédiard vient d’être mis en faillite.

Publicis s’adjugeait 1,02 % à 60,20 euros après l'annonce de première réunion de management en commun avec Omnicom en préparation de leur fusion.

Vinci perdait 0,22 % à 46,77 euros après avoir remporté un contrat d'un montant de 115 millions d'euros pour la nouvelle liaison ferroviaire londonienne Crossrail.

EADS  prenait 0,70 % à 48,36 euros après l'annonce de sa filiale Airbus d'une commande ferme de 52 A320 par la compagnie low-cost mexicaine VivaAerobus.

Groupe Eurotunnel, exploitant du tunnel sous la Manche perdait 1,18 % à 7,21 euros malgré l'annonce d'un chiffre d'affaires en hausse de 16% au troisième trimestre.

Medica s’adjugeait 0,64 % à 18,77 euros, après une progression record de son activité au troisième trimestre.

Bigben Interactive perdait 1,17 % à 7,59 euros. Le groupe a confirmé ses objectifs annuels mais a averti que ses marges devraient se réduire.

Enfin, Soitec reculait de 0,55 % à 1,80 euro après l'annonce pour le premier semestre d'une perte opérationnelle courante de 71,9 millions d'euros.

L’euro restait stable à 1,3676$ de même que l’or à 1 313,82 $ l’once. Le Brent, échéance décembre 2013, progressait à 110,16  le baril.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.