Le CAC 40 attend un signe clair de Washington

La Bourse de Paris a terminé en quasi-équilibre lundi pariant toujours sur un accord budgétaire aux États-Unis avant la date fatidique d'un potentiel défaut de paiement.

Le CAC 40 a grignoté 0,07% à 4222,96 points. Le DAX s’est effrité de 0,01% à 8723,81 points. Le FTSE 100 a progressé de 0,32% à 6507,65 points.

Le marché parisien a gardé son quant à soi à 4 jours d’un défaut de paiement des Etats-Unis alors qu’un accord semble se dessiner  entre démocrates et républicains au sujet du budget et du plafond de la dette. Après deux semaines de blocage, le chef de la majorité démocrate du Sénat, Harry Reid, et le dirigeant de la minorité républicaine, Mitch McConnell, ont annoncé qu’ils étaient proches d’une solution à la crise qui tient en éveil la planète toute entière.

L’accord selon plusieurs médias américains permettrait au Trésor de continuer à emprunter jusqu'en février et à l'Etat fédéral de fonctionner complètement jusqu'en janvier, en échange de compromis des démocrates sur la loi de réforme du système de santé. Cependant, le plan, qui n'a pas été officialisé, devra être présenté au groupe républicain du Sénat mardi matin et soumis dans la foulée à la chambre des représentants où les républicains sont majoritaires et comptent dans leurs rangs des élus du mouvement "tea party" toujours opposés à tout compromis.

Les yeux fixés sur Washington, les investisseurs européens ont ignoré la bonne nouvelle macroéconomique du jour à savoir, le retour de la croissance de l’activité industrielle en zone euro. Celle-ci a progressé plus fortement que prévu en août enregistrant sa plus forte hausse depuis plus de deux ans selon Eurostat.

Wall Street saluant les légères avancées des négociations a terminé en hausse lundi pour la troisième séance consécutive. Le Dow Jones a pris 0,42% à 15301,26 points, le S&P 500 0,41% à 1710,14 points et le Nasdaq, 0,62% à 3815,27 points.

Parmi les valeurs françaises, Peugeot Citroën a dévissé de 10,39% à 11,08 euros après des rumeurs sur une augmentation de capital pourtant non confirmées par le groupe.

Dassault Systèmes a également plongé de 9,02% à 87,70 euros. La société a annoncé avoir révisé en baisse ses perspectives de résultats aux troisième et quatrième trimestres.

EDF a pris 3,39% à 25,34 euros. La décision de prolonger de 10 ans la durée de vie des centrales nucléaires françaises, pour qu'elles passent de 40 à 50 ans, est prise et devrait être annoncée sous peu a affirmé le Journal du Dimanche même si le ministre de l'économie Pierre Moscovici a assuré lundi que ce n'était pas le cas.

Les valeurs bancaires ont clôturé en ordre dispersé. BNP Paribas s’est adjugé 0,21% à 53,51 euros. Crédit Agricole a perdu 1,23% à 8,87 euros et Société Générale 0,30% à 40,48 euros.

Arcelor Mittal a progressé de 2,98% à 11,24 euros après une note favorable de Société Générale.

Alcatel Lucent a pris  0,47% à 2,764 euros, soutenu par un relèvement de recommandation de Barclays et de son objectif de cours de 1,36 euro à 3,30 euros.

L’Euro a légèrement progressé à 1,3561 $. L’or est resté stable à 1272,44 $ l’once et le WTI, échéance novembre 2013, a avancé à 102,22 $ le baril.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.