Élections au sein de l'UE

Plusieurs élections majeures au sein de l'UE pourraient engendrer une forte volatilité sur les marchés. Découvrez les dates clés de ces élections et l'impact potentiel sur les marchés. Ouvrez un compte dès maintenant pour prendre position.

Pourquoi investir avec IG ?

  • Investir selon l'actualité

    Accédez à plus de 15 000 valeurs françaises et internationales

  • Achat et vente à découvert

    À la hausse comme à la baisse, profitez pleinement des mouvements de marché

  • Trading 24h/24, partout

    Horaires prolongés et app mobiles pour trader à tout moment, où que vous soyez

Le trading avec effet de levier amplifie les gains et pertes.
Selon le type de compte utilisé, le risque de perte en capital peut être supérieur au montant investi.

Quel sera l'impact des élections sur les marchés ?

Tandis que l'Union Européeenne est encore sous le choc suite au Brexit, les élections en France et aux Pays-Bas durant lesquelles les partis eurosceptiques avaient toutes les chances de l'emporter, auraient pu destabiliser davantage une Union Européenne déjà fragilisée. Cependant, la défaite des mouvements populistes dans ces deux pays laisse à nouveau entrevoir un future plus serein pour l'UE.

Avec le climat politique imprévisible de ces 12 derniers mois, et des élections prévues en Allemagne et très certainement en Italie, les dirigeants de l'UE ne pourront pas encore se reposer sur leurs lauriers. Les élections anticipées au Royaume-Uni n'ont fait qu’augmenter ces incertitudes. La Première ministre Theresa May espérait assurer son mandat avant les négociations du Brexit, mais sa stratégie s'est retournée contre elle, faisant ainsi perdre la majorité aux Conservateurs au sein du Parlement. La sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne reste donc obscure.

Les investisseurs suivront donc attentivement l'évolution de la situation, tout signe de détresse supplémentaire pouvant se répercuter sur l'ensemble des marchés européens.

Voir les dates importantes

Marchés clés à surveiller

Markets Vente Achat Mise à jour Variation
France 40
liveprices.javascriptrequired
-
-
-
Allemagne 30
-
-
-
-
Italie 40
-
-
-
-
EU Stocks 50
-
-
-
-
Pays-Bas 25
-
-
-
-
FTSE 100
-
-
-
-
EUR/USD
-
-
-
-
EUR/GBP
-
-
-
-
EUR/CHF
-
-
-
-

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site. Les cours sont donnés à titre indicatif.

Élections françaises

23 avril : 1er tour des élections présidentielles
7 mai : 2ème tour des élections présidentielles
11 et 18 juin : élections législatives

Président sortant : François Hollande
Président actuel : Emmanuel Macron

Principaux candidats :

Partis Leaders Résultats du 1er tour Résultats du 2nd tour
En Marche ! (EM !) Emmanuel Macron 23,75% 66%
Front National (FN) Marine Le Pen 21,53% 34%
Les Républicains (LR) François Fillon 19,91% N/A
La France insoumise (FI) Jean-Luc Mélenchon 19,64% N/A

 

L’élection présidentielle a été confrontée à toute une série de rebondissements et d’affaires judiciaires, faisant d’elle l’une des campagnes électorales les plus imprévisibles et déroutantes jamais connues. À l’approche du 1er tour, chacun des quatre candidats en tête dans les sondages nourrissaient des ambitions plutôt réalistes de passer au second tour.   

En tête du premier tour, le candidat d’En Marche ! Emmanuel Macron et la candidate d’extrême-droite Marine Le Pen ont récolté respectivement 23,75% et 21,53% des suffrages. Ils se sont donc affrontés lors du 2nd tour le 7 mai, représentant l'une des décisions les plus importantes pour la France depuis fort longtemps.

Si Marine Le Pen avait été élue, elle souhaitait faire sortir la France de la zone euro et soumettre le maintien de la France au sein de l’Union Européenne à un référendum. Sa victoire dans un des pays fondateurs de l’UE aurait pu conduire à la désintégration de l’Union telle que nous la connaissons.

Cependant, le candidat pro-Européen Emmanuel Macron était le grand favori pour le rôle de président de la République, et il l'a largement emporté au second tour en obtenant 66% des votes contre 34% pour Marine Le Pen. Les dirigeants européens sont désormais plus sereins suite au refus affiché du populisme en France, bien que Marine Le Pen ait atteint un score sans précédent dans l'histoire de l'extrême droite.

Les marchés ont jusqu'à présent accueilli le succès d'Emmanuel Macron avec enthousiasme, notamment après sa victoire au premier tour. Suite à son élection au second tour, le CAC 40 a atteint son plus haut niveau depuis 2008, avant de repartir à la baisse. L'euro a également atteint un plus haut de six mois avant de baisser, ce qui suggère que la victoire attendue d'Emmanuel Macron se reflétait déjà fortement dans les cours.

Élection néerlandaise

15 mars : élection générale

Premier ministre sortant : Mark Rutte

Principaux candidats :

Partis Leaders
Parti de la liberté (PVV) Geert Wilders
Parti populaire (VVD) Mark Rutte
Parti travailliste (PvdA) Lodewijk Asscher
Parti socialiste (SP) Emile Roemer

 

De nombreux dirigeants européens ont sûrement été soulagés suite à la victoire de Mark Rutte à l'élection générale du 15 mars, reléguant ainsi le candidat d'extrême droite Geert Wilders à la seconde place.

Beaucoup s'attendaient à ce que Wilders assure la victoire du Parti de la liberté, ses opinions anti-Islam et anti-UE l'ayant placé en tête des sondages. Cependant, selon les estimations, le premier ministre actuel Mark Rutte et son parti pro-européen auraient obtenu 33 sièges, contre 20 pour Wilders.

Mark Rutte n'a pas réussi à rassembler une franche majorité mais dispose de la majeure partie des voix. Il devrait donc être en mesure de former un nouveau gouvernement de coalition. Les négociations devraient s'étaler sur plusieurs mois et Mark Rutte pourrait faire appel à trois autres partis afin d'assurer les 76 sièges nécessaires sur les 150 du Parlement.

Bien qu'arrivé en seconde position, Geert Wilders a peu de chance d'avoir son mot à dire lors des prochains débats, chaque parti ayant d'ores et déjà refusé quelconque coalition avec le leader eurosceptique. Sa défaite est un signe d'encouragement pour les pro-européens, ces derniers pouvant espérer éviter d'assister à la montée d'autres mouvements populistes lors des prochaines élections prévues au sein d'une Union Européenne comme "assiégée". Le jour des résultats, l'euro a ainsi atteint son point le plus haut depuis cinq semaines, à 1,0746$ contre le dollar américain.

Élections allemandes

24 septembre : élection fédérale

Chancelière sortante : Angela Merkel

Principaux candidats :

Partis Leaders
Union chrétienne-démocrate /
union chrétienne-sociale (CDU/CSU)
Angela Merkel
Parti social-démocrate (SPD) Martin Schulz
Parti de gauche Katja Kipping
Alternative pour l'Allemagne (AfD) Frauke Petry


Frank-Walter Steinmeier a été élu président le 12 février, mais l'élection la plus importante reste celle de l'automne prochain, lorsque les électeurs désigneront les membre du Bundestag (chambre basse).

La chancelière allemande Angela Merkel est donnée largement gagnante d'un quatrième mandat à la tête du parti conservateur Union chrétienne-démocrate (CDU), avec son allié bavarois de l'union chrétienne-sociale (CSU) qui pourrait remporter un large nombre de sièges. L'élection d'Angela Merkel pourrait se révéler capitale pour l'avenir de l'Union Européenne – la chancelière pro-européenne est considérée comme le dernier rempart de stabilité pour la démocratie libérale en Europe.

Même si Angela Merkel est donnée gagnante, les prémices du changement commencent à frapper le système politique allemand. Avec une politique dite "de la porte ouverte" au sujet des réfugiés, Angela Merkel a éloigné beaucoup de ses partisans et s'est exposée à de fortes critiques. Le parti anti-immigration 'Alternative pour l'Allemagne' (AfD) l'a même accusée d'être responsable de l'attentat terroriste au marché de Noël à Berlin, et le soutien populiste pour ce parti est actuellement en plein essor.

Cela illustre un affaiblissement à grande échelle des partis qui ont toujours été traditionnellement dominants, comme le CDU/CSU et leur allié, le parti social-démocrate. Il apparaît peu probable qu'Angela Merkel obtienne cette année un consensus aussi large qu'en 2013, laissant ainsi à l'Allemagne un parlement potentiellement fragmenté.

Ceci pourrait encourager d'autres mouvements populistes et partis eurosceptiques, et tout signe d'affaiblissement du pouvoir pourrait entraîner une réaction des marchés.

Élection italienne

Septembre : élection générale possible

La 3ème économie de la zone euro est aussi en proie à de l'instabilité politique - l'ancien premier ministre Matteo Renzi a démissioné à la fin 2016 après l'échec du référendum constitutionnel.

Le ministre des affaires étrangères du gouvernement Renzi, Paolo Gentiloni, est devenu premier ministre. Mais le président de la république Sergio Mattarella subit de fortes pressions de la part du parti démocratique  – dont Matteo Renzi tient toujours les rênes – et du Mouvement Cinq Étoiles populiste pour fixer la date de nouvelles élections (pour l'instant prévues pour 2018).

La possibilité d'organiser des élections anticipées a vu sa crédibilité renforcée suite à la décision de la cour constitutionnelle italienne d'abolir certains éléments de la loi électorale de 2015 de Matteo Renzi, mettant ainsi en place un nouveau système électoral. Une nouvelle élection pourrait donc avoir lieu dès le mois de septembre, avec la promesse du Mouvement Cinq Étoiles d'organiser un référendum pour abandonner la monnaie unique s'il parvenait à remporter les élections, les leaders européens suivront les évolutions à venir de très près.

Autres élections

Les principaux pays de l'Union Européenne ne sont pas les seuls à organiser des élections en 2017. L'élection législative en République Tchèque aura lieu en octobre prochain et, plus tard dans l'année, suivront les élections présidentielles en Hongrie et en Slovénie.

S'il est peu probable de voir dans ces pays des partis eurosceptiques arriver au pouvoir, tout signe de renforcement de ces partis pourrait peser sur la situation en Europe.

Toutes les dates importantes

Date Événement
12 février Élections présidentielles allemandes
15 mars Élections générales hollandaise
23 avril 1er tour des élections présidentielles françaises
7 mai 2ème tour des élections présidentielles françaises
11 et 18 juin Élections législatives françaises
Septembre Élections législatives italiennes (à confirmer)
24 septembre Élections fédérales allemandes

Ouvrir un compte dès maintenant

Ouvrez un compte gratuitement ou testez notre plateforme avec un compte démo sans risque.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

  • Analyses de marché

    Les dernières analyses et perspectives de nos experts

  • Plateforme et apps

    Disponible depuis votre navigateur internet et nos applications mobiles pour tout type de smartphone et tablette

  • Calendrier économique

    Consultez les prochains événements macroéconomiques majeurs et définissez des alertes

Nous contacter

Notre Service Client est disponible 24h/24 à partir de 9h le dimanche jusqu'à 23h le vendredi et de 10h à 18h le samedi.

+352 24 87 11 19

ou par email à support.lu@ig.com.