Des marchés bien orientés après la publication du PIB américain

Les principales Bourses européennes ont clôturé dans le vert au terme d'une séance en dents de scie, le chiffre supérieur aux attentes de la croissance américaine au troisième trimestre ayant alimenté les interrogations sur l'évolution de la politique monétaire au lendemain de la réunion de la Fed.

Des marchés bien orientés après la publication du PIB américain

À Paris, le CAC 40 a terminé sur un gain de 0,74% à 4 141,24 après avoir passé une partie de la journée dans le rouge. Le Footsie britannique a progressé de 0,15% et le Dax allemand de 0,35%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 prenait 0,45%.

La croissance du produit intérieur brut (PIB) américain a atteint 3,5% en rythme annualisé au troisième trimestre selon la première estimation du département du Commerce, un chiffre supérieur d'un demi-point au consensus.

Au lendemain de la décision de la Fed de mettre un terme à sa politique d'assouplissement quantitatif (QE) en arrêtant ses achats d'actifs, ce chiffre solide alimente les spéculations sur le calendrier de la remontée à venir des taux d'intérêt.

Néanmoins, à Wall Street, la Bourse de New York a fini en nette hausse, emmenée par son indice Dow Jones qui a bénéficié de la performance industrielle applaudie de Visa, le Dow a gagné 1,30% 17 195 points, le Nasdaq 0,37% à 4 566 points et l'indice élargi S&P 500 s'est adjugé 0,62% à 1 994 points.

Parmi les valeurs, la tendance a profité des résultats solides et des commentaires optimistes de plusieurs grands noms de la cote, comme Renault (+2,91%), Volkswagen (+1,88%) ou encore Bayer (+2,71%) et Total (+1,29%).

Les banques ont en revanche fini étales après la mise en garde du président de l'Autorité Bancaire Européenne (ABE) contre le risque d'un relâchement de leurs efforts après les tests de résistance.

Alcatel-Lucent a bondi de 16,10% à 2,373 euros pour finir en tête des hausses du SBF 120, dans des volumes ayant représenté 5,2 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext après avoir sensiblement amélioré sa rentabilité au troisième trimestre.

Technip (+3,17% à 57,23 euros) a publié des résultats globalement en hausse au titre du troisième trimestre 2014 et s'est dit confiant dans sa capacité à se démarquer de la concurrence dans un contexte de chute des prix du pétrole qui incite ses clients à réduire leurs coûts.

Lufthansa a chuté de 6,6% après avoir réduit son objectif de bénéfice 2015.

Sur le Forex, l'euro reculait face au dollar, le billet vert bénéficiant d'un regain d'optimisme de la Réserve Fédérale à propos de l'économie américaine, de la fin d'un programme d'aide monétaire de la Fed et de chiffres encourageants sur la croissance des Etats-Unis.

Vers 21H00 GMT, la monnaie unique européenne valait 1,2612 dollar, après être tombée vers 12H25 GMT à 1,2548 dollar, son niveau le plus faible en trois semaines et demie, contre 1,2634 dollar mercredi vers 21H00 GMT.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.