Les nombreuses publications de résultats ne permettent pas aux marchés d'établir un biais directionnel clair

La Bourse de Paris évoluait quasi inchangé mi-journée (+0,11%), en l'absence d'indicateurs macroéconomiques d'importance, les investisseurs affichent leur prudence alors que débute aujourd'hui la réunion de deux jours du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine.

Les nombreuses publications de résultats ne permettent pas aux marchés d'établir un biais directionnel clair

A 11H54, l'indice CAC 40 prenait 4,78 points à 4.349,55 points, dans un volume d'échanges de 682 millions d'euros. La veille, il avait timidement rebondi de 0,33%.

Le marché parisien évolue avec la plus grande prudence depuis l'ouverture, alors que les publications d'entreprises se multiplient et que les prochains jours seront chargés en indicateurs économiques.

Sur le plan de macroéconomique, on n’attend que demain la décision de politique monétaire de la Fed et le PIB du deuxième trimestre aux Etats-Unis, puis les chiffres de l’emploi du mois de juillet. Deux statistiques américaines animeront quand même l’après-midi : l’indice S&P Case Shiller des prix immobiliers de mai à 15 heures et l’indice de confiance du consommateur du Conference Board pour le mois de juillet à 16 heures.

Parmi les valeurs, Renault signait la plus forte baisse du CAC 40 (-4,26% à 66,54 euros) après des résultats semestriels contrastés, avec une performance en dessous des attentes concernant la trésorerie.

Eiffage reculait fortement (-3,46% à 48,37 euros), pénalisé par une activité décevante sur le deuxième trimestre.

Gameloft s'effondrait (-19,16% à 4,60 euros), les investisseurs se montrant très déçus face aux perspectives annuelles 2014.

En revanche, Teleperformance était galvanisé (+9,37% à 52,80 euros) par le relèvement de ses prévisions annuelles.

Faurecia bénéficiait (+2,54% à 28,30 euros) de la révision en hausse de ses perspectives pour 2014.

Michelin prenait 1,12% à 83,80 euros après un début de séance en baisse. Le fabricant de pneumatiques a confirmé ses objectifs 2014, après un bond de 23% de son bénéfice net au premier semestre.

Du côté du marché des changes, l'euro s'échange contre 1,3437 dollar, en légère baisse de 0,02%.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.