La réunion de l'OPEP au centre des attentions

La Bourse de Paris a fini dans le vert, après avoir essuyé une panne dans le calcul de l'indice CAC 40 dans la matinée, sur un marché par ailleurs calme en l'absence de Wall Street.

La réunion de l'OPEP au centre des attentions

L'indice CAC 40 a pris 0,2% à 4 382 points, dans un volume réduit de 2,5 milliards d'euros.

Sur les autres places européennes, la Bourse de Francfort a gagné 0,60%, celle de Londres finissant à l'équilibre (-0,09%). Par ailleurs l'Eurostoxx a pris 0,58%.

La cote parisienne a connu un début de séance tout à fait inhabituel, privée du calcul de l'indice CAC 40 pour des raisons techniques, pendant que les échanges sur les valeurs fonctionnaient pour leur part normalement.

Le problème technique sur l'indice a gelé les initiatives et ralentit les volumes mais comme de toute façon les investisseurs américains étaient absents aujourd'hui, le dommage est moindre.

Wall Street était en effet fermé à l'occasion de la fête de Thanksgiving et l'agenda macroéconomique outre-Atlantique était également vide.

Les indicateurs européens dans la matinée, à commencer par une inflation allemande au plus bas depuis 5 ans en novembre, sont en outre venus alimenter l'idée que la BCE va tout faire pour relancer l'inflation quitte à passer à la vitesse supérieure dans son programme de soutien à l'économie.

La zone euro a également enregistré un recul des crédits du secteur privé en octobre.

L'autre rendez-vous de la journée était la décision de l'OPEP. Dans un marché déjà inondé de pétrole, la décision de l'OPEP de ne pas réduire sa production ne va pas favoriser la remontée des prix.

Et de fait le décrochage a été particulièrement net pour les deux secteurs après le communiqué final de l'OPEP qui s'est abstenu de réduire sa production. Vallourec a finalement perdu 6,99% à 27,27 euros, Total 4,05% à 45,9 euros, Technip 4,57% à 53,3 euros et Maurel et Prom 3,43% à 8,171 euros.

Rémy Cointreau à l'inverse a progressé de 2,53% à 59,95 euros après avoir vu à nouveau son bénéfice net chuter de près de 9,4% à 62,7 millions d'euros au premier semestre de son exercice décalé, un repli toutefois limité par rapport à l'exercice précédent.

Faiveley Transport a gagné 5,10% à 50,45 euros après avoir enregistré au premier semestre de son exercice décalé 2014-2015 un bénéfice net de 26,7 millions d'euros, en croissance de 5,5%.

Numericable a perdu 0,55% à 33,32 euros dans la foulée du feu vert de l'Autorité de la concurrence à l'acquisition d'Omer Telecom Limited (OTL), premier opérateur de téléphonie mobile sans réseau propre en France sous la marque Virgin Mobile.

Sur le marché des changes, l'euro baissait un peu face au dollar, dans un marché sans grand élan et qui restait sans volume en l'absence des cambistes américains du fait d'un jour férié aux États-Unis.

Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,2474 dollar, contre 1,2506 dollar mercredi vers 22H00 GMT.

Par ailleurs, le rouble a atteint jeudi des niveaux historiquement bas face au dollar et à l'euro après la décision de l'Opep.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.