Les marchés ont terminé la semaine en ordre dispersé

La Bourse de Paris a terminé la semaine en position de repli, 0,69% à 4 128 points dans un volume d'échanges modéré de 3,2 milliards d'euros, les investisseurs prenant peu de risques avant de connaître le verdict sur l'état des banques européennes.

Les marchés terminent la semaine en ordre dispersé

Sur les autres places européennes, la Bourse de Francfort a perdu 0,66% et celle de Londres 0,47%. Par ailleurs l'Eurostoxx a reculé de 0,46%.

La cote parisienne a ouvert en légère baisse et a peu varié ensuite, en dépit des premiers pas en hausse de Wall Street.

L'agenda macroéconomique était assez dépouillé vendredi, avec principalement le moral des consommateurs allemands, publié avant l'ouverture, qui n'a pas eu grand impact.

Après un coup de froid le mois dernier, le baromètre de l'institut s'est stabilisé en octobre, les ménages se montrant relativement imperméables à l'assombrissement des perspectives conjoncturelles.

Hier, vingt-cinq des 130 banques de la zone euro soumises aux tests de la Banque Centrale Européenne (BCE) et de l'Autorité Bancaire Européenne ont échoué mais seules 14 ont encore un déficit de fonds propres à combler, pour un montant global inférieur à 10 milliards d'euros.

Les résultats des tests n'ont révélé aucune surprise mais confirmé entre autres la situation délicate de l'italienne Banca Monte dei Paschi di Siena.

A Wall Street, la Bourse à New York a terminé la semaine dans le vert, les investisseurs saluant avec enthousiasme des résultats d'entreprises dans l'ensemble encourageants : le Dow Jones s'est adjugé 0,76% à 16 805,41 points, le Nasdaq 0,69% à 4 483 points et l'indice élargi S&P 500 a pris 0,71% à 1 964,58 points, enregistrant à l'occasion sa meilleure semaine de l'année, selon S&P Dow Jones Indices.

Du côté des valeurs, Kering a fini en dernière position de l'indice CAC 40 (-5,11% à 145,7 euros), pâtissant de l'activité en baisse de 1,6% de sa marque principale, Gucci.

Saft a chuté de 7,45% à 23,22 euros, après avoir resserré ses fourchettes de prévisions au moment de la publication d'un chiffre d'affaires en hausse de 2,3% au troisième trimestre.

Vinci, qui a publié un chiffre d'affaires du troisième trimestre en baisse de 3,7% par rapport à l'an dernier, tout en confirmant ses objectifs pour l'ensemble de l'exercice 2014, a perdu 1,56% à 44,09 euros.

Constituant l'une des plus fortes hausses de la cote, Seb a bondi de 8,08% à 64,35 euros après confirmation de ses objectifs 2014 de croissance des ventes et d'amélioration de sa rentabilité opérationnelle.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.