Le CAC poursuit ses prises de bénéfices

La Bourse de Paris évoluait en nette baisse jeudi matin, les investisseurs prolongeant leurs prises de bénéfices alors que l'indice CAC 40 a repris plus de 6% depuis le début du mois.

A mi-séance, l'indice CAC 40 perdait 0,78 % à 4 362.75 points, le DAX 1,41 % à 9 525,04 points et le FTSE 100, 0,84 % à 6 742,37 points.

Les marchés poursuivaient leur mouvement de consolidation ce matin alors que la tendance haussière des marchés selon plusieurs  analystes, est toujours d’actualités.

Les indicateurs publiés ce matin dont certains, plutôt encourageants, ont été dans le meilleur des cas, circonspects.

L’annonce hier soir de la nouvelle hausse du chômage a de nouveau pesé sur la confiance des ménages français. L’indice qui mesure le moral des consommateurs français a  baissé à 85 contre 86 auparavant, reflétant les inquiétudes grandissante des français sur leur futur niveau de vie.

De l’autre côté des Pyrénées, l’Espagne a affiché un PIB en hausse de 0,2% au dernier trimestre de 2013 confirmant un reprise, malgré la légère accélération notée par les analystes, toujours fragile et incertaine alors que le pays reste englué dans un chômage de masse.

En zone euro, les crédits au secteur privé ont poursuivi leur repli en baissant de 2,2 % en janvier en données annualisées selon la BCE. Dans le détail, tous les types de prêts ont baissé à l’exception de ceux destinés au marché de l’immobilier.

Toujours en zone euro, la confiance dans l'économie a continué de s’améliorer en février pour le dixième mois consécutif selon la Commission européenne. L'indice de confiance s'est affiché à 101,2 points contre 101 points en janvier, mois où il avait atteint son plus haut niveau depuis juillet 2011.

Outre-Rhin, le taux de chômage est resté stable, l’Allemagne enregistrant une nouvelle baisse du nombre de chômeurs en données corrigées. Le taux de chômage est resté inchangé par rapport à janvier à 6,8%, et ce pour le troisième mois d'affilé conformément au consensus.

"L'attente reste privilégiée", renchérit le courtier Aurel BGC alors que "le risque émergent reste présent dans l'esprit des investisseurs" et avant la réunion de la Banque centrale européenne (BCE) la semaine prochaine dont le marché attend beaucoup sur fond de craintes de déflation.

Outre-Atlantique, les investisseurs surveilleront de près la publication des commandes de biens durables pour janvier et les demandes hebdomadaires d'allocations chômage et seront très attentifs aux propos de la présidente de la Réserve fédérale américaine Janet Yellen devant la Commission bancaire du Sénat.

Parmi les valeurs françaises, Veolia s’envolait de 5,69 % à 13,59 euros malgré des résultats 2013 contrastés mais meilleurs que prévu hors résultats exceptionnels.

Vivendi perdait 2,96 % à 20,475 euros après la dégradation de CM-CIC qui est passé de « conserver » à « alléger » avec un objectif de cours relevé de 18 à 19 euros.

Areva s’effondrait ce matin et perdait 14,01 % à 18,78 euros après l’annonce de la dégradation de ses résultats pour la troisième année consécutives liée à d'importantes provisions sur le chantier de l'EPR en Finlande.

Eiffage gagnait 3,28 % à 51 euros suite à l’annonce d’un bénéfice net en forte hausse en 2013 et la confirmation de l’objectif d’une nouvelle hausse de son résultat courant  et de son résultat net en 2014.

Plastic Omnium bondissait 6,80 % à 23,55 euros après la publication de résultats 2013 solides et de prévisions encourageantes. Le bénéfice de l'équipementier automobile a affiché un bénéfice net progresser de 14,6% à 208 millions d'euros.

Fnac s’envolait de 8,28 % à 26,80 euros. Le résultat net est repassé en zone positive à 15 millions d'euros et le résultat opérationnel a gagné 13% malgré un chiffre d'affaires en repli.

Enfin, Bull perdait 10,38 % à 3,54 euros après l’annonce d’un bénéfice net pratiquement divisé par trois en 2013.

L’Euro poursuivait son repli à 1,3662 Dollar alors que l’or rebondissait à 1 332,25 dollars l’once. Le Brent, échéance avril 2014, reculait à 108,90 dollars le baril.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.